L'actualité du livre
Littératureet Fantastique & Science-fiction  

Aquatica
de Corinne Guitteaud
Fleuve noir 2000 /  15.11 €- 98.97  ffr. / 567 pages
ISBN : 2-265-07026-2

La naissance d’un grand auteur de SF

Située à trente années-lumière de notre chère bonne vieille Terre, Aquatica a la particularité d’accueillir, sur son sol et ses océans, plusieurs races sapiennes : les hommes, les Reens, des sortes de fourmis géantes et divers représentants de la famille des cétacés pas si bêtes que ça.

Ici, l’humanité côtoie la seule race intelligente que les hommes aient rencontrée sur la route des étoiles. Contact, bien sûr, conflictuel, qui engendra très vite une première guerre galactiques ("la guerre des six mondes"), avec l’aide efficace des militaires fédéraux dont la devise : "D’abord tirer, discuter après" rappelle de joyeux souvenirs. A la fin de ce conflit, les Reens ou Confédérés ont apporté, en guise de bonne foi, une propulsion révolutionnaire qui a transformé en antiquités les engins spatiaux humains, d’où une tension larvée entre les deux espèces.

Tamara Whalings, Mme le Gouverneur frais émoulu des grandes écoles galactiques, débarque sur Aquatica en pleine crise politique et économique. Face à cette jeune métisse, l’accueil est crispé, glacial. Très vite, le gouverneur doit faire ses preuves et affronter les intérêts locaux en jeu. Les Têtes de lune (les habitants des satellites artificiels), les fermiers aquaculteurs (Atlantides), les Reens, les trusts et le colonel Ravel sont là et chacun veille au grain. Cela nous vaut une première partie, particulièrement novatrice en SF, puisque abordant d’emblée et sans détours le problème, souvent occulté dans ce genre littéraire, de la politique et de son fonctionnement. Le thème est presque traité comme une autobiographie tant les actions et les sentiments du personnage sont vécus et relatés de l’intérieur.

En seconde partie, Corinne Guitteaud, nous livre un splendide space-opéra qui va nous entraîner dans une course folle à travers l’espace connu et inconnu. Ici, les enjeux et les destins ne sont plus individuels mais cosmiques. Le Bien, le Mal et une pléiade de grands mythes fondateurs sont abordés, détournés, refondés avec une époustouflante maîtrise : le mythe de la création complètement laïcisé, Jonas et sa baleine, la Trinité revisitée. Les thèmes majeurs de la littérature universelle foisonnent et les références aux oeuvres emblématiques de la SF renforcent l’énergie du texte qui reste d’une parfaite lisibilité.

L’art du dialogue remplace toujours les grands discours philosophiques et les descriptions superflues. Avec les Portes du temps en trois volumes aux éditions Fleuve Noir, Corinne Guitteaud avait créé une surprise. Aquatica confirme et même nous fait espérer une prochaine livraison qui classera Corinne Guitteaud dans la cour des grands. Nul doute que cette oeuvre saura être appréciée outre-Atlantique. Il y a du " Hugo" ou autres prix de SF en perspective.

Dominique Morel
( Mis en ligne le 26/02/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)