L'actualité du livre
Littératureet Policier & suspense  

Un dîner chez Min
de Xiaolong Qiu
Liana Levi - Policiers 2021 /  18 €- 117.9  ffr. / 247 pages
ISBN : 979-10-349-0364-1
FORMAT : 14,0 cm × 21,0 cm

Adélaïde Pralon (Traduction)

Enquête chinoise

Qiu Xiaolong, né à Shanghai en 1953, universitaire, spécialiste du poète anglais TS Eliot, s’est installé définitivement aux Etats Unis après les événements de Tian’anmen (1989). Sur les pas, ou dans la tradition, de van Gulik, le célèbre auteur des enquêtes policières du Juge Ti, Qiu Xiaolong a conçu un policier, l’inspecteur Chen Cao, qui, dans la Shanghai du XXIe siècle, tente de faire prévaloir la vérité en dépit des multiples embûches et difficultés liées entre autres à la nature du pouvoir chinois. Son cycle d’enquêtes connait un vif succès et fait l’objet de nombreuses traductions. En France ce sont les éditions Liana Levi qui le publient. Un dîner chez Min est le quatorzième livre paru chez eux.

Chen Cao se trouve en difficulté avec le pouvoir et mis au placard en quelque sorte, du moins déchargé de sa fonction d’inspecteur pour diriger un improbable bureau de la Réforme du système judiciaire. Une jeune secrétaire lui est affectée : Jin. S’ouvre devant lui une période morose dont il tente de combler l’ennui en se plongeant (avec un brin d'agacement) dans les enquêtes du Juge Ti, en rêvant d’écrire un roman, voire un feuilleton qui serait véritablement chinois.

Mais… l’actualité va interrompre ces projets tranquilles lorsqu’une femme en vue, Min, au statut un peu incertain de courtisane, est accusée de meurtre. Elle tient en ville, dans une somptueuse demeure familiale, une table ouverte aux puissants de Shanghaï. La victime est sa cuisinière et le crime a été commis sans trace d’effraction… Min est immédiatement arrêtée, désignée coupable, mais l’affaire se révèle plus complexe et un mystérieux commanditaire qui tient à rester anonyme réussit à joindre Chen et à obtenir son appui pour mener discrètement une enquête visant à l'innocenter. A moins qu’il ne s’agisse de s’assurer de son silence…

Qiu Xiaolong entraîne son lecteur dans les arcanes d’une société chinoise aux élites assez largement corrompues et qui vit entre tradition (en particulier dans le domaine gastronomique) et une modernité assumée. Gastronome gourmand (ce qui est un pléonasme), Chen, de table en table, de plat en plat, entre deux thés savourés dans une maison de thé à l’ancienne, va dénouer les liens obscurs de l’intrigue. Il est aidé par la jolie Jin qui met à son service son savoir d’historienne et ses talents dans les technologies nouvelles.

Le fin mot est donné à la fin, enfin presque… dans un décor de rêve qu’avait connu à son époque le juge Ti. Un roman policier exotique et distrayant…

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 19/02/2021 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)