L'actualité du livre
Littératureet Policier & suspense  

Chez l'oto-rhino - Une contre-enquête du commissaire Liberty
de Raphaël Majan
P.O.L 2004 /  12 €- 78.6  ffr. / 206 pages
ISBN : 2-84682-017-1
FORMAT : 12x18 cm

Amateurs de polars classiques : s’abstenir

Nouvelle collection pour les ditions P.O.L. : une contre-enqute du Commissaire Liberty (quatre volumes prvus, doivent suivre : Le Collge du crime et Les Japonais). Il sagit de livres trs soigns, format poche, avec en couverture une photo dAntonin Louchard, qui illustre le texte et son esprit surraliste. Le premier sintitulait LApprentissage et les lecteurs de Raphal Majan y dcouvraient un commissaire soucieux de rgler lui-mme lordre de la socit en y pratiquant lassassinat raisonn (Si, aprs chaque meurtre, on arrtait immdiatement le premier ou le deuxime venu, il ny aurait plus de crime impuni, et la police gagnerait un temps fou quelle pourrait consacrer des oprations de scurit pour rassurer la population, crit dans lun de ses carnets le commissaire Liberty Wallance, avant dassassiner lui-mme pour mieux prouver lefficacit de sa mthode. - citation en exergue de LOto-rhino). Lexercice tait amusant, indit et, pour tout dire, relativement plaisant.

Ce second volume reprend la mme recette : pour assouvir sa passion dhygine sociale, le commissaire Liberty se livre un nouveau meurtre machiavlique qui lui permet de se dbarrasser la fois de la victime et de lassassin quil dsigne, le tout sur fond de bonnes intentions : permettre son adjoint de retrouver une pouse infidle, au nom de la morale bourgeoise donc. Toutefois leffet de surprise ne joue plus, et le lecteur ne remarque plus que les gratuits de style, une intrigue qui nen est pas une, quelques comptes rgler avec les institutions : la mdecine et les honoraires pratiqus, la justice - magistrats et avocats confondus -, qui ne sont ni neufs, ni passionnants, des personnages falots, simples prtextes des effets de style. En fait, le commissaire Liberty est distrait car il sennuie et par ricochet, il nous ennuie aussi

Raphal Majan veut amuser et sortir des sentiers battus du roman policier, mais il nglige quelques rgles lmentaires : construire un rcit, tenir le lecteur en haleine, dcrire un milieu ou des personnages ou les deux la fois. Dans cette promenade qui se veut distancie, rien de tout cela : des titres de chapitre ironiques (Loto-rhino manque doreille, La sexualit sous un angle policier, On a droit des victimes dcentes et un assassin consciencieux), mais quelques pirouettes, quelques expressions heureuses ne peuvent tenir lieu dhistoire, et nest pas Audiard qui veut En conclusion : un texte qui saffirme comme loufoque et provoquant, qui peut sduire les uns et rebuter les autres.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 13/08/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)