L'actualité du livre
Littératureet   

Irène et Pénélope
de Violet Trefusis
Autrement - Littératures 2005 /  17 €- 111.35  ffr. / 248 pages
ISBN : 2-7467-0752-7
FORMAT : 14,5cm x 22,0cm

Traduit de l'anglais par Ccile Wajsbrot.

Roman de dames

La littrature anglo-saxonne brilla de mille feux entre les deux guerres autour de figures bien connues, et, en particulier pour le roman fminin, de lastre que fut Virginia Woolf. Moins connue, aurole dune clbrit due essentiellement au scandale de sa liaison avec Vita Sackville-West, Violet Trefusis, qui bnficie de lintrt pour cette priode, est aujourdhui rdite. Si elle nest pas lune des grandes romancires de sa gnration, elle a une petite musique elle, faite dironie lgre et de nostalgie, de grce futile.

Irne et Pnlope sont deux surs grecques qui voluent avec art et lgance dans le milieu de laristocratie europenne la Belle Epoque. Irne plus sensible, plus attachante, Pnlope plus brillante, mais qui le sait tellement Entoures de silhouettes (leur mre, une tante, des jeunes gens et des vieillards sous leur charme), elles vivent avec lgance leur destin de jeunes filles riches et doues dans un monde qui semble sans soucis. Elles tiennent salon, se font remarquer, aimer, pouser, petites cousines lointaines dOriane de Guermantes. Exiles qui lignorent dans un monde qui ne sattache qu leur apparence.

Neuf courts chapitres nous font parcourir, de 1892 1962, un univers qui seffondre. De linsouciance du Midi aux charmes des salons parisiens, lune se perd dans un sombre chteau cossais qui parat peupl de fantmes, lautre dans la lumire dun chteau provenal On pense Nancy Mitford et Edith Wharton, quelque part entre les deux, une lgance distante et amuse, rien de profond rien dessentiel, mais un nuage de crme chantilly sur un th lger

Que reste-t-il de ce texte gentiment dsuet, joliment crit : une courte nostalgie, un temps de dpaysement, le sentiment que ces premires annes du sicle prcdent appartiennent pour nous dfinitivement lAncien rgime tant sur le registre des sentiments que dans la faon de les dcrire. Certes tout est artificiel dans ces 248 pages, mais avec le charme dun dcor de thtre construit pour une reprsentation phmre. Un auteur mineur, un texte mineur, mais un plaisir de lecture d aux ditions Autrement qui sattachent faire redcouvrir les figures mineures autour de Virginia Woolf et du groupe de Bloomsbury.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 14/11/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)