L'actualité du livre
Littératureet   

L’Entre-temps
de René Guitton
Calmann-Lévy 2013 /  16 €- 104.8  ffr. / 203 pages
ISBN : 978-2-7021-4470-1
FORMAT : 14,0 cm × 21,5 cm

Mon père, ce héros

LEntre-temps: voil un roman dont la lecture ne parvient pas percer entirement lnigme contenue dans le titre Seule certitude: le temps est bien au cur des pages de Ren Guitton. Le temps de lenfance, vritable paradis perdu ; le temps de labsence, celle du pre tant aim; le temps,aussi, de lhistoire familiale, souvent mle avec la Grande, lHistoire avec sa grande hache, selon la formule de Perec dans W ou le Souvenir denfance.

Le souvenir denfance, prcisment: cest autour de celui-ci que sarticulent diffrentes vocations, qui sont autant de pages de lalbum familial que feuillette le narrateur, au gr de ses dplacements dans Casablanca, o il est n, dans un camp dinternement, o il a grandi et o il est de retour lge adulte. Cest au Maroc, en effet, le 7 novembre 1942, que se rencontrent Rose, jeune modiste italienne, et Alexandre Landais, flamboyant commandant de marine originaire de Bretagne et exerant au sein de la flotte franaise fidle Vichy. Ds lors, leurs destins sont scells et, ensemble, ils traversent les preuves en cultivant leur bonheur, entours de leurs deux enfants et de figures familiales truculentes. Alex, lan de la fratrie, voue son pre une admiration sans borne, si bien que la mort, prmature, de ce dernier, le laisse jamais orphelin.

De mes douleurs, me dfaire?: bien des gards, LEntre-temps participe donc dun lent et douloureux processus de deuil, puisque, si le narrateur a fait le voyage depuis Paris, cest pour exhumer le cercueil de son pre et le rapatrier en France, pour quil repose auprs de sa veuve. Mais, au-del, cest surtout lcriture qui, en exprimant cette qute des origines et en interrogeant ce mystre de la filiation, permet, peut-tre, de dpasser la sourde angoisse quil y a vivre encore quand ceux que lon a le plus aims ont disparu: Je repars la source afin de mieux men loigner. En quittant ce monde tu mas abandonn. Puis, imperceptiblement, tu as pris de plus en plus despace en moi, au point de mtouffer. Curieux sentiments diffrents selon les tapes de la vie. Jtais ton gamin-barboteuse, ton barbe-molle, jusqu ton dpart. Quand jai atteint lge de ta mort, je tai vu en frre, mon gal. Puis ce regard fraternel vers toi sest mu, avec le temps, en celui dun pre. Aujourdhui, o jai vcu plus longtemps que toi, je suis venu te chercher, en fils-pre responsable. Aujourdhui, o pourtant je ne crois plus en lau-del, o ma vie mapparat devant toi, je suis prt, dfait de tout, nu jusqu lme pour temporter.

Si on peut regretter que lcriture de LEntre-temps ne soit pas plus originale dans sa forme, on se surprend tre boulevers, malgr tout, par cet hommage pudique et plein de dlicatesse un tu paternel qui, ainsi rinvent, accde dfinitivement limmortalit de la lgende.

Sarah Devoucoux
( Mis en ligne le 18/09/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)