L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Peinture & Sculpture  

Charles Lapicque, la vocation maritime
de Philippe Bouchet
Palantines 2011 /  29 €- 189.95  ffr. / 112 pages
ISBN : 978-2-35678-050-8
FORMAT : 22 x 28 cm

Âme navigantifiée

A loccasion de lexposition du Muse des Jacobins de Morlaix consacre Charles Lapicque (du 2 juillet au 31 octobre 2011), les ditions Palantines publient un ouvrage sur luvre du peintre, prfac par Patrick Jourdan, Conservateur Gnral et sign de Philippe Bouchet. Historien de lArt, Commissaire dexposition, Philippe Bouchet est un spcialiste de Charles Lapicque pour lequel il a dj dirig la publication de la monographie de rfrence et obtenu le prix Bordin de lAcadmie des Beaux-Arts.

Dans cet ouvrage, Charles Lapicque, la vocation maritime, P. Bouchet revient sur la personnalit singulire de lartiste. Viscralement attach la Bretagne de son enfance, fascin par la mer et les ocans, Charles Lapicque reconnat lui-mme quil a commenc sa carrire de marin dix-huit mois. Mais, de son ducation il garde une autre passion, la musique, dont il tmoignera dans ses peintures.

Scientifique de haut niveau, diplm de lEcole Centrale, cest tout naturellement quil se distingue encore par son don pour le dessin technique et industriel. Cet esprit libre, voire anticonformiste, sait conjuguer rigueur scientifique et crativit, toutes choses qui contribuent le situer en marge du monde de lArt. Lexprience de laboratoire et la capacit danalyse scientifique influencent dsormais sa mthode et son approche picturale: il inverse lordre habituel des couleurs hrit du Quattrocento, instaure un chromatisme rvolutionnaire, une ossature visible, une grille qui exerce une influence dterminante sur les jeunes peintres de lpoque. Mais surtout il garde de cette culture scientifiqueun fondement essentiel : observer et penser. Curieux de tout, il est toujours prt exprimenter de nouveaux univers, puisquaprs sa thse il devient crivain.

Aprs la guerre, la libert de circulation lui permet de retrouver la cte bretonne. P. Bouchez note alors que les plaisirs retrouvs tels que la baignade, la pche ou la navigation, lui inspirent une criture plus gestuelle. Cest cette particularit qui consiste mettre labstrait au service de la figuration, que la critique nommera le phnomne Lapicque. Il devient ainsi un des pres spirituels de la peinture figurative, trs apprcie du grand public. Il exprimente des thmatiques qui lintressent, navigant sans cesse entre figuration et abstraction, il sloigne des motifs pour laisser place sa mmoire, son intuition, et son imaginaire, et trouve ainsi le dialogue entre les formes. Il recherche constamment la traduction picturale de son exprience en mer qui nest autre que son me navigantifie comme il aime se dfinir.

En juillet 1948, il est nomm Peintre agr de la Marine, bien loin du style des recrues classiques. Son imaginaire riche, cette couleur au centre de ses tableaux, ces formes et ce mouvement, cette manire de tordre la coque dun cuirass, donner la mer et aux nuages des couleurs inhabituelles, prsenter les membres dquipage comme des petits personnages de cartoons, droutent un peu la Marine Nationale. En 1966, face un conservatisme born, il demande ne pas renouveler son titre de Peintre agr.

Dans la seconde partie de louvrage, lauteur relate lentretien quil a eu avec Philippe Lapicque, le petit-fils du peintre. Agrment de nombreuses photos, notamment dune trs touchante reproduction dun dessin au feutre rose, ralis la maison de retraite pour son petit-fils, un mois avant sa mort, cet entretien offre une approche trs humaine et chaleureuse sur ce parcours hors norme.

Spcialiste des livres dArt, les ditions Palantines ont reproduit en troisime partie de louvrage une iconographie particulirement soigne de plus dune centaine duvres de lartiste dont certaines seront exposes au Muse des Jacobins de Morlaix.

Marie-Claude Bernard
( Mis en ligne le 29/06/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)