L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Arts graphiques  

Pierre Cardin évolution - Meubles et design
de Benjamin Loyauté , Jérôme Faggiano et Nils Herrman
Flammarion - Styles et design 2006 /  65 €- 425.75  ffr. / 215 pages
ISBN : 2-08-011470-0
FORMAT : 26,0cm x 29,5cm

Total design

Cardin, cest un empire, un nom qui est aussi un mode de vie, de voir, dtre. Bien avant Starck, le styliste designer fut le premier sans doute concevoir son art dans une totalit la fois esthtique et pratique : le luxe certes, mais, pour la premire fois, non sans un certain acoquinement avec les masses. Inventeur du prt--porter, Pierre Cardin inaugura lre, aujourdhui dans une sorte dapoge (des lampes IKEA aux fourchettes plastique de Philippe S., en passant par la monte en puissance des Habitat et autres enseignes s design et jolies choses), de la production de masse Cardin, imprial en somme.

Cest cet empire esthtique et son autocrate inspir que les ditions Flammarion consacrent le prsent ouvrage. Un luxueux objet pour un Csar du luxe, plutt ct choses et non ct tissus et autres matires textiles raffines et audacieuses. Si le stylisme est bien prsent, cest au mobilier que lon sintresse ici avant tout ; Cardin lui-mme ne se dfinit-il pas comme architecte ?... Mais laudace demeure, inscrite dans un savoir-faire et une tradition : un mobilier haute couture, pour ainsi dire, o une posie futuriste, aujourdhui patine et marque par son aura trs seventies, habille le bois form dans la plus pure tradition de lbnisterie : la laque, le polyurthane, le caoutchouc font le reste, maquillant un bois dont les formes empruntent un trange no mans land, entre une province dOrient et une plaine martienne Au fil des pages, le regard se perd rveusement le long de ces formes ovodes et pyramidales, dans la gomtrie pop, modern/rtro, parfois kitsch (semble-t-il aujourdhui), de ces crations insolentes et sublimes.

Louvrage suit une gographie cardinienne : les boutiques (celle de Milan, vertigineuse yourte lunaire), la galerie Environnement du Faubourg Saint Honor, lEspace Cardin et, plus droutant encore, le fameux palais bulles, un monde troglodyte au confort prnatal (p.97), chapelet sphrique voquant la fois les habitats berbres et 2001, LOdysse de lespace, rosaire ros sur la cte dAzur.

Cardin : une curie, une quipe, une marque. Cet empire multidimensionnel passe par des noms eux aussi fameux : Francesco Boccola, Franois Cante-Pacos, Maria Pergay, Serge Manzon, et dautres. On pense aux lampes Yamada Shomei Toute une cole qui, ne autour de la Biennale de Milan en 1968, a revendiqu un droit limaginaire avec la puissante lgitimit dune avant-garde. Ds lors, on ne peut sempcher de penser que cet art l demeure dexception et que la cardinisation des esprits sut garder en valeur et classe ce quelle aurait pu perdre dans la production la chane. Si Cardin dmocratisa le design, Starck et ses compres lont peut-tre banalis...

Louvrage, organis par Benjamin Loyaut (critique spcialis, notamment The Architectural Digest), dvoile clairement cet univers esthtique : une interview de Cardin amorce litinraire alors quune seconde avec Marc Newson (autre designer total, plus inscrit dans notre poque) le clt. Les photos (certaines, trop petites) sont superbes ; un index et une bibliographie compltent lensemble, pour qui souhaiterait poursuivre lexploration de ce monde trange, la lueur dune lampe Cardin, il va sans dire !

Bruno Portesi
( Mis en ligne le 18/10/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)