L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Photographie  

L'Oeil de la poupée
de Irina Ionesco et Marie Desjardins
Editions des Femmes / Antoinette Fouque 2004 /  15 €- 98.25  ffr. / 204 pages
ISBN : 2-7210-0485-9
FORMAT : 14x21 cm

Ravissante et désarticulée

Avec le premier volet de son autobiographie, la photographe Irina Ionesco nous livre un ouvrage minutieusement cisel. De sorte qu'il est naturel qu'au travers des pages devenues translucides force d'innocence, l'oeil du lecteur se prenne progressivement scruter l'chafaudage de perles et de papiers dors, de regards fugitifs et d'impressions passagres, qu'une petite fille devenue grande reconstruit nostalgiquement.

Nonchalante et volontaire, la figure l'Irina se dissout dans un nuage d'toiles. Elle est dsormais Isa, une enfant capable de se mettre en scne. Ce changement de prnom reflte avec justesse le dilemme du rel et du fictif qui tourmente Irina : aujourd'hui encore, l'auteure pour se raconter, s'invente, de la mme manire que son personnage, ds ses premires annes, n'est parvenu vivre que grce l'image. C'est en effet l'histoire d'une danseuse qui deviendra photographe, d'une grie artiste, d'une amoureuse de la beaut. Place sous le signe du spectacle depuis sa naissance, Isa doit paratre pour tre, sans pour autant que cela soit synonyme de superficialit. Rien de plus profond que le culte du style auquel elle s'adonne, et les silhouettes fantomatiques de son pre violoniste et de sa mre trapziste, croises de temps autre, auront sans doute contribu (malgr le caractre trs intermittent de leur prsence dans la vie de leur fille) dvelopper chez elle une soif de perfection et l'espoir d'un absolu esthtique jamais atteint.

La perception du rel se rvle donc fondamentalement diffrente de la grille d'analyse ordinaire d'un lecteur adulte et "normal", c'est--dire insr dans un monde utilitariste et consumriste. En ce sens il est ncessaire, pour entrer dans l'univers magique d'Isa, de se laisser envoter, sans tre dsaronn par l'apparente dsarticulation du rcit. Les phrases sont courtes, et, comme les mosaques anciennes, juxtaposes sans un ciment unificateur : c'est l'observateur de retrouver en lui des chos du pass pour obtenir une vue d'ensemble. Mais c'est ce prix que chacune de ces nonciations peut tre considre comme une saisie immdiate d'instants rels, absolument pure, sans artifice.

Pas plus que dans son criture, le compromis ne semble dans la nature d'Isa; aussi, elle n'admet pas la trahison, et qu'elle entre dans une relation, elle s'y donne sans retenue aucune, se livre en victime offerte : des annes durant elle a dpos devant sa poupe, sans oser la toucher, ce qu'elle trouvait de plus prcieux, guettant de muets commentaires dans l'oeil brillant de celle-ci. Mais quand elle a d la quitter, la prenant pour la deuxime fois de sa vie dans ses bras, elle l'a immole par le feu... De mme lorsqu'elle dcide d'adopter une pose esthtique ou de choisir un homme, elle le fait sans -peu-prs, et les oublie de la mme manire. Isa ne se sauve de l'gosme que grce l'esthtique : son absence aux autres n'a d'gale que sa douleur de ne pas arriver au but qu'elle s'est fix, et l'indiffrence n'est pas chez elle une faute, mais la condition sine qua non de sa recherche ttonnante.

Dans sa qute d'absolu, Isa ne peut trouver de compagnons de route, et cette jeune fille grandie sans parents, indpendante parce qu'abandonne de fait, au seuil de sa vie d'adulte, n'a trouv de vritable comprhension que dans le regard de verre de sa poupe. Isa se laisse porter par la vie, se contentant de donner de temps autre une ferme impulsion, au hasard de ses dsirs. Son caractre exceptionnel vient de son refus de s'incliner face la ncessit de choisir rationnellement, et de grandir. Et Irina Ionesco a su nous ouvrir une fentre sur cette drive, qu'on quitte avec l'impression douloureuse de retrouver la banalit du rel. Mais n'est-ce pas chacun d'entre nous de reconstruire son propre rve?

Aurore Lesage
( Mis en ligne le 11/08/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)