L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Beaux livres & Catalogues  

Paris et son double - Paris avant Haussmann, Paris aujourd'hui
de Charles Marville et Rémy Castan
Ed. Nicolas Chaudun 2010 /  35 €- 229.25  ffr. / 174 pages
ISBN : 978-2-350-39096-3
FORMAT : 23,6cm x 29,8cm

Paris avant et après Haussmann

Voici un ouvrage qui manque quelque peu doriginalit mais qui peut nanmoins, par ses qualits, intresser nombre de lecteurs. Le reproche, ou plutt le constat du manque doriginalit, se dvoile dans le titre mme du volume: mettre en face des vues prises par Charles Marville la veille des destructions hausmanniennes laspect contemporain des mmes lieux. Depuis Yvan Christ en passant par Patrice de Moncan, le procd a t abondamment utilis et force est de constater que la plupart des vues de Marville ont dj t utilises cette fin, mme si cela ntait pas systmatique comme dans cet ouvrage.

Cependant, le livre prsente une srie de qualits qui mritent dtre soulignes. En premier lieu, liconographie soigne, bien mise en page, trs correctement reproduite, aussi bien pour les clichs anciens que pour les vues contemporaines. On samuse toujours pratiquer ce jeu des sept erreurs un peu particulier, chercher ce qui est demeur comme ce qui a chang ou disparu. Ce jeu, ou plutt cette recherche, est aid par les commentaires qui agrmentent chaque chapitre, un par quartier dcrit, ceux du centre de Paris, et chaque paire de vues. De plus, un plan de Paris dat de 1853 permet de s'y promener avant que les travaux haussmanniens nventrent la ville mdivale. On aurait toutefois aim, devant un sommaire de six entres aussi sommaire, une table dtaille ou un index pour retrouver plus facilement le lieu de son choix. De la mme manire, on regrettera quelques erreurs de dtail comme lillustration de la quatrime de couverture qui reprsente le Petit Pont et non le Pont-au-Double.

Lauteur fournit dans son introduction un jugement quilibr sur luvre du prfet de Napolon III, soulignant la ncessit de remdier aux pidmies qui ravageaient rgulirement la capitale. Il nomet pas de citer ses collaborateurs et techniciens, Alphand et Belgrand qui, pour les espaces verts et pour les eaux et les gouts, ont su crer une uvre qui profite encore aux Parisiens actuels. Cependant, il nhsite pas qualifier durement la manie haussmannienne de la ligne droite et surtout de la tabula rasa, qui transforma sans raison convaincante la pittoresque Ile de la Cit en un dsert agrment de btiments administratifs. On saluera par exemple ce sujet la pertinence du jugement suivant: Exclusivement monumentale, larchitecture haussmannienne laisse paratre ici toute son aridit, ds lors quelle nest plus contrainte de dialoguer avec le tissu urbain prexistant.

On aura donc plaisir se promener dans un Paris disparu, avec une certaine nostalgie pour ce qui nest plus, et redcouvrir des lieux historiques tels que la maison o Charlotte Corday assassina Marat ou le bel hospice des Enfants-Trouvs, chef duvre de Boffrand, victime de la cration du parvis de Notre-Dame

Jean-Etienne Caire
( Mis en ligne le 20/12/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)