L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Beaux livres & Catalogues  

Verreries d'Emile Gallé - De l'oeuvre unique à la série
de Valérie Thomas et Helen Bieri Thomson
Somogy 2004 /  30 €- 196.5  ffr. / 110 pages
ISBN : 2-85056-738-8
FORMAT : 26x29 cm

Catalogue dune exposition se tenant au Muse de lEcole de Nancy du 12 mai au 15 aot 2004 et la Fondation Neumann Gingins (Suisse) du 2 septembre au 12 dcembre 2004.

Voir aussi : Florence Leroy, Emile Gall et le verre. La collection du Muse de l'Ecole de Nancy, Somogy, mai 2004, 224p., 45, ISBN : 2-85056-737-X.

L'auteur du compte rendu : Batrice Brengues a une formation d'historienne de l'art, elle s'intresse aux arts dcoratifs du XXe sicle et poursuit des recherches sur le sculpteur Joachim Costa. Elle travaille paralllement Drouot chez un commissaire priseur.


L’édition du beau

Les commmorations du centenaire de la mort dEmile Gall donnent lieu plusieurs expositions et au bourgeonnement soudain de publications sur le sujet, dont deux viennent de paratre chez Somogy. Le sous-titre de celui-ci De loeuvre unique la srie nous indique quil ne sagit pas seulement dun beau livre feuilleter pour la ferie de ces fragiles oeuvres Art Nouveau mais dune rflexion sur les conditions techniques, conomiques et esthtiques de leur cration.

Aucune archive commerciale na perdur pour permettre dvaluer prcisment le volume de pices produites, mais il est certain que la vie dEmile Gall fut une vritable success story: quarante annes de cration, des centaines demploys dans trois types datelier : bnisterie, cramique, verrerie. Pour des questions de mode et de got du public, il accentua ses recherches sur le verre alors plus porteur, recherches qui nourrirent le reste de sa cration. Ses inventions sur les marqueteries de verres et les patines lui permirent douvrir les perspectives dun art nouveau. Porte par les courants thoriques qui sintressaient aux arts dcoratifs comme un moyen de dmocratisation du beau, sa production raffine fut souvent distingue de celles de le Scession viennoise ou du Jugendstil, plus pures, utilitaires et conues de prime abord pour lindustrie. Chez Gall, les sries sont les dclinaisons de chefs-doeuvre labors en pices uniques puis adaptes une mise en oeuvre plus modeste. Cest au propre comme au figur un systme de trs beaux vases communicants. La production courante doit compenser et permettre leslourds investissements de lexceptionnel (p.14), alors que celui-ci assure la rputation de la maison et sert de laboratoire dides.

Le choix mme du sous-titre indique lenjeu intellectuel de ce livre. Il est daffirmer quil a exist trs tt en France un protagoniste de lart appliqu lindustrie, dans un processus de large diffusion. En effet, lestablishment culturel franais a longtemps t rfractaire au concept desthtique industrielle et mme de design, et lon a prfr la valorisation de louvrier dart celle de la machine prne ailleurs par les acteurs de la Modernit. On montre ici que le renouvellement des arts dcoratifs franais a su se faire ds la fin du XIXe sicle malgr ses caractristiques de luxe et de raret dans une dmarche conomique familiale et grande chelle. Notons toutefois que si la dmarche srielle est largement mise en avant, les pices choisies dans les collections des muses sont toutes de grandes qualits et que les diffrences typologiques des oeuvres ne sont pas flagrantes.

Louvrage est construit en neuf petits chapitres et sappuie sur des exemples concrets pour faire le tour dun thme: le chapitre Une pice unique et ses dclinaisons est illustr par le vase La soldanelle des Alpes, Les petites sries se base sur lexemple de la coupe Libellules (photo de couverture) ou Du vase la lampe, sur le modle Bouton diris. Liconographie trs russie se glisse au fil du texte. Un glossaire technique aurait t le bienvenu pour clarifier les procds de verreries qui diffrencient la qualit des pices et qui sont la base de cette tude. Priv de cela, on se sent un peu dmuni: entre un verre double couche, dcor grav et martel (ill. 48) et un verre souffl, inclusions intercalaires, doubl, grav la roue (ill. 50), lequel doit-on prfrer si lon veut passer pour un esthte fin connaisseur?!...

Béatrice Brengues
( Mis en ligne le 23/07/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)