L'actualité du livre
Beaux arts / Beaux livreset Beaux livres & Catalogues  

Des jeunes gens mödernes - Post-punk, cold wave et culture novö en France de 1978 à 1983
de Jean-François Sanz et Collectif
Editions Naïve 2008 /  39.00 €- 255.45  ffr. / 191 pages
ISBN : 978-2-350-21146-6
FORMAT : 20 x 26,5 cm

Bel ovni post-punk

Alors quen Angleterre, au sortir des annes 70, le post-punk prend son essor avec, en particulier, sminal et essentiel, Joy Division et, en gnral, les autres groupes du label Factory, Section 25, Tunnelvision, Crispy ambulance, que la musique est froidement martiale, dsaffecte, proltaire, dune mate neurasthnie, et que lesthtique pose au minimaliste, en France, paralllement, ressemblante mais pas identique, sannonce la culture Nov.

Quelle est-elle ? Une manire de new-wave (de cold-wave) hexagonale, portant haut le concept de modernit, rejetant autant les encens hippies et les avachissements soixante-huitards que le rock sex and drugs, pompier et progressif. Fascine par la technologie, elle se plat aux robots, au nuclaire, aux synthtiseurs et premiers squencers, aux panoramas industriels, la science-fiction et aux nons, au clubbing. Cultive (cultureuse), elle met en cimaise Lang, Murnau, Nosferatu, Egon Schiele, le caligarisme et autres crans dmoniaques clbrs par Lotte H. Eisner. Arty, elle fait le voyage de Berlin et du New-York warholien. Graphique, elle emprunte au constructivisme, au futurisme, puis scrit avec des trmas : mderne, dsk, disk

Cest affaire aussi de jeunes gens chics, issus de la bourgeoisie, dsinvoltes et, sans doute, moins dandys daurevilliens que snobs lectriques, radioactifs, voire aciduls. Sont l Elie et Jacno et les Stinky Toys, Mtal urbain, Marquis de Sade, Taxi girl, comme Lio, tienne Daho Sans oublier Alain Pacadis et Yves Adrien qui, littraires, classieux, en dicteront les rgles, en criront, au gr de livres et proses rformes et futiles, en quelque sorte, le(s) manifeste(s), les brviaires.

Des jeunes gens mdernes, bel objet la belle mise en page, en est le tmoignage, dont la richesse iconographique (photos, projets de couvertures, pochettes de disques, peintures, bandes dessines) et les textes en exposent toute lclectique crativit. Cela a le charme du superflu, qui prend avec le temps la patine de la nostalgie. Pourtant, toute proportion garde, on ne se dplaira pas penser que ces jeunes personnes nauront jamais rompu avec les idologies passes (pesantes, dogmatiques sans doute, mais srieuses) que pour mieux pouser celle de la socit de consommation dont ils ne seront rien plus que les branchs ; quils nauront jamais t que les prophtes de la culture du narcissisme, de lindividualisme contemporain o, les gens, coups de tout rfrent et rcit collectif, sont fins prts pour accepter peu prs nimporte quoi surtout -, prcisment, ce concept de modernit, pos comme absolu, alors quil nest que relativit et vacuit, et sert la promotion des pires rgressions structurelles.

Pierre Pyrmont
( Mis en ligne le 03/07/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)