L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Juste pour le plaisir
de Mercedes Deambrosis
Seuil - Points 2013 /  7.60 €- 49.78  ffr. / 350 pages
ISBN : 978-2-7578-1458-1
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Premire publication en janvier 2009 (Buchet Chastel)

Quand vient l'heure du choix...

Juste pour le plaisir procure la mme sensation que la pratique dun puzzle, une exaltation teinte dembarras, embarras qui au fil de la construction se volatilise au profit dune excitation enttante. Les divers personnages sont parpills dans des villes, des contres et des poques diffrentes. Deux pour tre exact: 1938/42 au cur de la Seconde Guerre mondiale et 1987.

Les courts chapitres jouent et accentuent la confusion. Chacun fixe des brins dhistoires, des bourgeons de rencontres, de conflits, dtats dme et le sens de ce patchwork de personnalits troubles et singulires chappe au lecteur. Des indices sont parsems et poss au dtour dune pense ou en conclusion dun dialogue. Alors, ce qui semblait obscur voire abscons dessine une cohrence qui va crescendo. Mercedes Deambrosis excelle dans la technique du suspens.

Sur fond de collaboration avec loccupant ou au contraire de rsistance pour certains, la romancire traite de cette pineuse question du positionnement vis vis de la population juive. Dlation et profit personnel, silence consentant et culpabilit, prise de risque et rejet du joug de lennemi? Quils soient policiers, tenancier de bar, petites gens, jeunes soldats ou tueur en srie, les personnages mis en scne sont un moment donn de leur parcours confront ce choix intime et lourd de consquences. Chacun porte en lui une vrit ou plus prcisment une justification dun geste, dune parole qui parfois mnent la dportation ou la mort. Btise, pulsion, opportunisme, navet, haine, vengeance, frustration, peur, faiblesse Quest-ce qui les motive ainsi dans leur acharnement craser lautre, conserver un quotidien misrable pour des trajectoires de vie gure honorables?

Les individus, ici, sont moches, dtestables souvent minables et correspondent lnergie savoureuse de ce roman noir. Entre alcoolisme, pauvret, mesquinerie, pingrerie et solitude, ces hommes et ces femmes souffrent. Le flottement moral et idologique impos par le rgime de Vichy sous lombre de IIIe Reich libre la violence prdatrice des Hommes. Ces personnages ont tous un lien entre eux, souvent sans en avoir conscience. Les fils connectant ainsi ces particules humaines dessinent un monstre affreux, cynique, un monstre que lon appellerait Humanit.

Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 20/12/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)