L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Le Coeur en dehors
de Samuel Benchetrit
Le Livre de Poche 2011 /  6.50 €- 42.58  ffr. / 248 pages
ISBN : 978-2-253-13442-8
FORMAT : 11cm x 18 cm

Premire publication en aot 2009 (Grasset)

Une enfance

La mme fracheur que Le Petit Nicolas, la mme posie que Le Petit Prince, la mme urgence que La Haine : Samuel Benchetrit signe avec Le Cur en dehors un petit bijou littraire.

Mettant sa plume dans les mirettes d'un gosse des banlieues - Charly, classe de 6me, origines maliennes, pdigre zone, entre quelques tours aux noms de potes ou de peintre, autant de patronymes illustres pour habiller tant de laideur -, le romancier ralise un lumineux tour de force : nous dire de la faon la plus touchante et la plus simple qui soit plusieurs malheurs du temps, dire si joliment comment notre monde est moche, avec ses illgaux chartriss un beau matin, la mre de Charly est emmene par la police -, ses destins sacrifis son frre an, Henry, s'embrume dans la drogue -, son injustice sociale entre la tour Picasso et le muse du peintre dans le Marais, que visita un jour Charly, tout un espace-temps.

Nous suivons le jeune garon, du petit matin la fin du jour, chaque chapitre nous donnant l'heure l'enfant est mieux rgl qu'une horloge suisse -, 8h00, 10h50, 17h20, 22h50... Dboussol par l'enlvement de sa maman, Charly fait l'cole buissonnire et parcourt la banlieue la recherche de son frre, et d'une rponse. Petite Odysse, vritable pope, d'une tour un centre commercial sinistr, du terrain de foot aux quartiers pavillonnaires, o habite l'amour de sa vie, la belle Mlanie... Charlie parle, pense, et parle encore, visant toujours trs juste dans son innocente peinture de notre temps : Pas ici. Les oiseaux sont partis en mme temps que les toiles. Et si j'avais le pouvoir de voler, srement que je ne resterais pas dans le coin.

Maladroite, drle, touchante, sinon bouleversante, la voix de ce petit homme va comme un charme la plume du romancier. Un hros est n, tragique, prenne, que pourront lire les adultes autant que les enfants de son ge, qui se reconnatront en lui, c'est sr, et comprendront tout autant, c'est sr. Une fable d'aujourd'hui, percutante sans moralisme ni pathos, sans trop ni trop peu. Juste. Bravo.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 25/07/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)