L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Lucette
de Marc-Édouard Nabe
Gallimard - Folio 2012 /  7.50 €- 49.13  ffr. / 451 pages
ISBN : 978-2-07-044882-1
FORMAT : 11cm x 18cm

Conversations sur Céline

La littrature peut-tre grande, ldition lest parfois moins. La parution en poche de Lucette de Marc-EdouardNabe (n en 1958) rsume elle seule le contraste qui peut exister entre un texte, un livre et son auteur. Sans oublier les compromissions des deux parties!

Rappelons les faits aux chanceux qui nauraient pas suivi la guerre que Nabe a dclare au monde de lEdition depuis 2009: cur par le peu de considration (littraire et financire) des maisons parisiennes son gard, Nabe publie depuis 2010 compte dauteur via une plateforme Internet proposant ses fidles lecteurs lachat dun livre autodit. Pas de copyright, ni de vente en librairie, les livres de Nabe (dont il a rachet les droits pour la plupart) sont disponibles sur Internet et dans quelques boutiques excentriques comme une boucherie ou un magasin bio Paris. Forcment, le prix est plus lev et Nabe peut se fliciter de toucher 70 % du montant. Il a appel cela l''anti-dition''.

Et voil quen pleine rvolution ditoriale, Lucette de Marc-Edouard Nabe sort en Folio ! Depuis 25 ans, lcrivain criait au scandale de ne pas tre publi en poche et maintenant quil se spare dfinitivement de ldition traditionnelle, Gallimard le rattrape en lui proposant Lucette (publi en 1995) en format rduit afin de clbrer le centime anniversaire de la veuve de Louis-Ferdinand Cline. Comme lindique son site, Nabe a accept la proposition en fixant ses conditions (rcupration des droits et couverture de lauteur), mais, comme souvent, lcrivain saccommode des circonstances et montre quel point il est difficile de ne pas se compromettre. Et il choisit la pirouette qui consiste faire croire quil est encore en position de force quand, en fait, on le voit cder sur ses grands principes. Et donc, le combattant acharn de ldition parisienne publie en livre de poche Lucette, son roman sur la veuve de Cline!

Nabe est en fait un chroniqueur des annes 1980-90. Ni romancier, ni mme pamphltaire, il sinscrit dans une vague typiquement moderne qui consiste parler du rel sous diffrents genres littraires. En cela le terme de mmorialiste pourrait lui convenir. La particularit de lcrivain, cest quen presque 30 ans, et mis part Le Bonheur (1988) et LEncul (2011), son travail sur la forme narrative ne diffre pas ou presque selon le genre abord. Lucette est davantage une chronique romance quun rcit raliste, tout comme le reste de son uvre narrative. Nabe part du rel pour y apporter sa contribution littraire, souvent puise dans le cocasse, le grotesque, le merveilleux, la transgression, le vulgaire ou le potique; mais la chronique mondaine reste souvent le principal moteur de lintrigue. Si lon apprcie son travail sur labsence de thorie narrative voire mme denjeu stylistique, on peine parfois sur ses thmatiques bourgeoises (typiques du monde des lettres parisien quil combat tant) et ses obsessions paralittraires (lies au tropisme autobiographique).

Lucette Almanzor (ne en 1912) est la veuve de lcrivain Cline (1894-1961), retire Meudon au milieu de ses animaux de compagnie, et Nabe lui consacre tout un livre. Les personnages, comme souvent chez lauteur, sont des personnalits vivantes, ici Lucette, Stvenin, Luchini, Zagdanski, Johnny, etc., ou mortes comme Cline, Rebatet, Le Vigan, Nimier, et d'autres. Le sujet est simple: Jean-Franois Stvenin veut adapter Nord au cinma et frquente Lucette pour se rapprocher du mari dfunt. Sensuit une srie de petites anecdotes sur lcrivain Cline, sur le couple quil formait avec la danseuse, mais aussi des discussions sans fin sur son uvre, des dbats tout aussi longs sur le personnage, et des mondanits typiquement littraires et parisiennes dans lesquelles la veuve Destouches se trouve embarque. Pas de quoi rver donc.

Nabe, conscient dtre exclu des hautes sphres du gnie clinien, se contente dcrire comme il parle, effleurant seulement la langue de son pre spirituel. Du coup, sa prose flirte davantage avec lhistoire littraire quavec la cration purement esthtique. Sans construction tablie, souvent dune manire populaire, usant de jeux de mots affligeants dont il a le secret ou de petites blagues redondantes (du style Ils ne sont pas interdits [parlant des livres de son dfunt mari ], dit Lucette, ils sont puiss. Je suis puis de le rpter), Nabe napporte rien de bien transcendant. En fait, faire parler Lucette, cest voquer Cline ou du moins ce qu'il reste de lui. Et Nabe, sachant quil ferait du sous-Cline sil sattaquait directement au monstre, prfre donc faire du Lucette. Cest en fait la limite de cette chronique trs bavarde, o Nabe intgre mme ses pires ennemis culturels (Lucette allant voir Johnny en concert Bercypar exemple !). Nabe ne parvient pas se sortir de son milieu, finalement, pig par sa position dcrivain curieux et un entourage fait de paillettes, qui lui est en fait consubstantiel. Du coup, ce roman ''lucettien'' devient une chronique ''meudonnaise''. Lucette, elle, toujours en ballottage, tente de suivre le mouvement avec la ferie que Nabe lui confre, souvent de manire bien pesante...

Pour un premier ouvrage publi en poche, on aurait prfr un autre roman de Nabe, plus abouti, et moins phmre, comme Je suis mort, Visage de turc en pleurs ou Alain Zannini. Qui sait, Gallimard saura-t-il nouveau le convaincre?

Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 10/10/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)