L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Les Nuits de laitue
de Vanessa Barbara
Zulma - Poche 2017 /  8,95 €- 58.62  ffr. / 188 pages
ISBN : 978-2-84304-792-3
FORMAT : 11 cm × 17,5 cm

Première publication française en août 2015 (Zumla)

Dominique Nédellec (Traducteur)


Philémon et Baucis…

Brésilienne de Sao Paulo où elle est née en 1982, Vanessa Barbara écrit des chroniques pour Folba de Sao Paulo et The International New York Times. Les Nuits de laitue est son premier roman et se présente comme une suite de chroniques douces amères. Dès la première phrase, le décor est posé : «Lorsque Ada est morte, le linge n'avait même pas eu le temps de sécher». Ada vivait avec Otto depuis leur mariage en 1958, dans cette maison jaune, au sommet d'une colline. Deux physiques, deux tempéraments opposés, mais un couple ultra-soudé depuis sa rencontre dans un bal d'étudiants où Otto avait joué les pique assiettes.

Décidés à n'avoir ni enfant, ni chien, ni chat ni lapin, «Otto et Ada avaient passé un demi-siècle ensemble à cuisiner, à faire des puzzles géants de châteaux européens et à jouer au ping-pong le week-end (du moins jusqu'à l'arrivée de l'arthrite)». Ils boivent de la tisane de laitue. Mais à la mort d'Ada, l'univers d'Otto s'effondre, et le quartier continue à vivre autour de lui ; il mesure alors à quel point Ada était dans leur minuscule Etat le ministre des affaires étrangères et des relations internationales...

Sans elle, plus de communication avec l'extérieur qui pourtant continue sa vie. Quelques ambassadeurs : Nico, le préparateur de pharmacie, incollable sur les notices et les effets secondaires des médicaments, qui vient livrer à domicile les ordonnances, le facteur poète et délirant qui met un point d'honneur à ne jamais remettre la bonne lettre au bon destinataire, ce qui oblige les habitants à se parler, les voisins, Monsieur Taniguchi, «prisonnier du temps», Teresa avec ses trois chiens bruyants, Iolanda et son chihuahua, Marianna la jeune épouse...

La vie continue, mais Otto vit ou plutôt survit dans un entre-deux, entre ses souvenirs des temps heureux lorsqu'Ada était à ses côtés, et les heures d'aujourd'hui qui semblent hostiles, tandis que s'installe le sentiment diffus qu'Ada lui cachait un secret.

Vanessa Barbara joue des souvenirs d'Otto, de la vie quotidienne devenue si morne, chaque personnage a son grain de folie et le récit s'accélère... Le roman, chronique quotidienne d'un quartier paisible, devient alors thriller, dans lequel, à l'insu d'Otto, Ada joue un rôle essentiel. 190 pages alertes et drôles, douces-amères, d'un auteur déniché par les éditions Zulma dont la qualité du catalogue est reconnue.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 17/07/2017 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)