L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

A présent
de Brigitte Giraud
Le Livre de Poche 2003 /  4 €- 26.2  ffr. / 123 pages
ISBN : 2253154261

A présent

Les accidents de la circulation remplissent les pages des journaux consacres aux faits divers. Ils sont la fois quotidiens et lointains car, au fond, la mort des autres, ces anonymes, n'est rien pour nous. Mais quand la victime d'un de ces vnements banals est l'tre aim ? Quand on comprend que quelques secondes suffisent pour briser un destin inopinment ? Ce qui n'tait rien devient alors un drame. Celui qu'voque Brigitte Giraud dans A prsent.

Ce livre est le rcit des jours qui ont suivi la disparition accidentelle de Claude, son mari, tu moto. L'auteur le fait revivre travers des souvenirs qui lui reviennent au hasard, parmi les jours, les annes de vie commune. Evocations simples et mues de ce pass jamais rvolu, de l'avant synonyme de bonheur : "Je dcouvre aujourd'hui que j'tais heureuse. Ca me donne le vertige".

Mais Brigitte Giraud mle au rcit de cette vie intrieure avec le dfunt, auquel elle s'adresse parfois, celui de sa vie extrieure, presque mcanique et qui lui semble absurde. Elle se dcrit, parle d'elle, vivante, et communiquant avec d'autres vivants : "Ma voix est extrieure moi, elle se fraie un chemin sans dtour, elle nonce les faits, elle dit la stupeur, la violence de l'vnement sans lamentation".

Rcit de la douleur du deuil, A prsent est aussi la description stricte et pudique de ce qu'est la mort, "la simple banalit de la mort dans ses aspects matriels. Brigitte Giraud voque ainsi l'hpital, la morgue, le rapport de police, les employs des pompes funbres aux questions brutales : "faites-vous pratiquer des soins de conservation ?" ; et puis le choix du cercueil et de la concession, le devis qui "sort de l'imprimante", les discussions avec le prtre pour la musique lors de la crmonie religieuse. Pourtant comment passer outre, surtout quand on est la veuve..."La machine est en route".

L'auteur raconte ici ce qu'on tait souvent. En effet, si dans les sicles passs les disparus continuaient d'exister au milieu des vivants, aujourd'hui, les ralits de la mort sont tabous et les cimetires situs dans les zones priphriques. Brigitte Giraud, elle, a choisi de tout raconter : il ne s'agit pas d'exhibitionnisme mais de dire tout ce qui appartient ce dcs subit, jusque dans les petits dtails. L'auteur trouve les mots justes, ces mots qui, comme elle l'explique, lui chappaient au moment des obsques. Ecrire apparat alors comme un moyen de retrouver l'tre perdu et l'amour, mme si celui-ci, constate-t-elle, " n'empche pas de mourir".

Ariane Charton
( Mis en ligne le 10/03/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)