L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

L'étrange histoire de Peter Schlemihl
de Adelbert von Chamisso
Flammarion - Etonnants classiques 2003 /  3 €- 19.65  ffr. / 128 pages
ISBN : 2-08-072174-7
FORMAT : 11x18 cm

Prsentation et dossier par Franois-Xavier Hervout.

Chamisso et Schlemihl

Rares sont les crivains ayant choisi d'crire dans une langue qui ne ft pas leur langue maternelle : on connat J. Conrad, on mconnat bien souvent Chamisso. Si l'auteur de Lord Jim a laiss plusieurs autres romans, Chamisso est l'homme d'une uvre : L'trange Histoire de Peter Schlemihl. Les passionns de littrature fantastique vouent un culte cette histoire d'un homme qui a perdu son ombre pour l'avoir vendue au diable et se retrouve de ce fait exclu de la communaut des hommes.

La nouvelle dition de ce grand classique que propose Flammarion, pour le public adolescent, est particulirement riche. Elle comprend une introduction assez longue qui dveloppe trois thmes principaux : le double (il s'agit de rappeler les lments autobiographiques), le Schlemihl en tant que personnage bien connu de la tradition littraire juive, et la dimension tragique de ce conte. On ne trouve qu' la fin un rapide (trop rapide, selon nous) dveloppement sur les aspects comiques du rcit de Chamisso, alors que ce dernier s'est amus parsemer son rcit de remarques satiriques sur la richesse et de parodies d'autres uvres du romantisme allemand. Nanmoins les renseignements donns sont par ailleurs trs intressants et clairent le lecteur sur les principaux aspects de cette uvre passionnante. L'on trouve ensuite des repres historiques et culturels trs bien prsents en parallle avec la biographie de Chamisso.

Le conte est prsent dans la traduction en franais qu'en fit le frre de l'auteur, et rvise par F.-X. Hervout : en bas de page figurent des notes de vocabulaire et de civilisation. La seule critique que nous puissions faire est la suivante : puisqu'il s'agit de toute faon d'une traduction, tait-il ncessaire de conserver des archasmes qui ne refltent pas le style de Chamisso lui-mme ? Ainsi, nous ne pensons pas utile d'crire "De quoi serviraient des ailes " (p.51) quand "A quoi " serait plus simple et tout aussi fidle l'allemand. De mme, "mourir de besoin" (p.46) pourrait avantageusement tre remplac par "mourir de faim", notre avis du moins, vu le contexte. Les lecteurs intresss par l'original se serviront de l'dition bilingue Aubier ; les autres, en particulier les collgiens, ont bien droit une traduction moderne qui respecte videmment le texte en allemand.

A la fin de cette dition sont prsents des extraits d'autres contes qui ont inspir Chamisso ou d'auteurs s'tant inspirs de lui : on trouve ainsi tout d'abord un passage du Petit Poucet de Perrault (les bottes de sept lieues) et du Faust de Gthe (le pacte avec Mphistophls), puis d'un conte d'Hoffmann, suivi d'Andersen et de Poe. Les choix oprs sont tout fait pertinents et montrent comment Chamisso s'insre dans une tradition littraire qu'il fconde son tour.

Il y a trs peu de fautes de typographie. La prsentation gnrale est trs claire et agrable la lecture. On se rjouira donc de cette nouvelle dition qui permet au public franais de dcouvrir une uvre essentielle.

Yasmina Benferhat
( Mis en ligne le 22/10/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)