L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Molière ou l’essence du génie comique
de Ramon Fernandez
Grasset - Cahiers Rouges 2000 /  8.7 €- 56.99  ffr. / 250 pages
ISBN : 2-246-07532-7

Aux sources du rire moliéresque

La vie de Molire, titre sous lequel parut lessai de Ramon Fernandez en 1929, nous claire sur le choix de la mthode critique de lauteur, axe sur une conception dynamique de la personnalit. Il pose la cration comme miroir dune vie et loeuvre comme expression de la volont. Dans cette optique, il lui est possible, malgr la raret des documents biographiques, de retracer le chemin parcouru par Molire en liant intimement les oeuvres leur auteur. Ce procd critique donne cet ouvrage une certaine dynamique absente de la plupart des innombrables tudes actuellement disponibles sur le sujet.

Molire ou lessence du gnie comique se lit comme lhistoire dune vie voue entirement la cration. Ramon Fernandez nous fait remonter ses origines pour ensuite dgager au cours dune tude chronologique des oeuvres les conqutes progressives du gnie de Molire. Ainsi dgage t-il successivement ce qui en fait lessence, que ce soit sur le plan des acquis proprement thtraux ou sur celui plus thorique de sa conception philosophique de ce comique.

Commenant sa carrire par une tentative de rapprochement entre le spectacle et le spectateur, il souhaite dans un premier temps veiller chez ce dernier un intrt pour laction thtrale similaire une affaire pouvant se drouler sous son propre toit. Cependant, on voit Molire au fil du temps et de ses crits se dsintresser des leons de morale, ce qui le conduit ncessairement sloigner des thmes et des caractres de la vie quotidienne en attnuant les ressemblances extrieures entre ses personnages et son public.

A travers cette volution, parallle celle en cours en ce milieu du dix-septime sicle, Fernandez tente de remonter aux sources du rire moliresque. Son art consisterait en une imitation critique au cours de laquelle la signification des actes serait immdiatement donne. Ainsi, dans une pure transparence au vrai et au faux, le jugement ferait-il le ridicule de la conduite observe. Sappuyant sur le burlesque de ses personnages et thmes principaux, Molire prend soin de dtourner vers le rire les motions que le sujet pourrait faire natre. De plus, par la vivacit des oppositions quil met en scne, il accentue lincohrence de ses personnages, ce qui participe activement au comique. Molire nous enseigne donc lart de se voir malgr soi par le biais de son mode dexpression privilgi : la comdie.

Ramon Fernandez ninnove gure sur des trouvailles dj fortement exploites par la critique universitaire. Mais ce qui fait son originalit, cest avant tout sa dmarche critique qui a le mrite de nous faire dcouvrir travers une tude approfondie de chacune des pices la vrit intime dun auteur loin de ses "lgendes biographiques accumules".

Loeuvre de Fernandez a t longtemps mconnue, malgr la validit de ses procds critiques mis aux services de ltude dauteurs tels que Proust, Gide ou Balzac, pour ne citer que les plus connus. En effet, ces ouvrages ont longtemps souffert du parcours droutant de leur auteur : adhsion au parti socialiste, flirt avec le parti communiste pour finir au ct de Drieu La Rochelle, pilier de la NRF collaborationniste sous loccupation allemande.

Ce parcours, sil explique que notre auteur soit rest dans lombre plusieurs dcennies durant ne justifie pas que celui-ci tombe dans loubli. Il est temps aujourdhui de lui rendre sa place parmi les plus grands novateurs en matire de critique littraire de ce sicle. Cest ce que fait Grasset en nous proposant ici cet essai irradi par une langue nerveuse et limpide, cent lieues du jargon universitaire, rhabilitant ainsi Ramon Fernandez, injustement mconnu.

Emilie Wemaëre
( Mis en ligne le 05/04/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)