L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Le Prophète du temps
de Arthur Upfield
10/18 - Grands détectives 2004 /  6.90 €- 45.2  ffr. / 270 pages
ISBN : 2-264-02900-5
FORMAT : 11x18 cm

Flic du bush

Les amateurs de romans policiers ethnologiques connaissent bien Arthur Upfield, dont on dit quil est le fondateur du genre. Cet Anglais, n en 1888 dans une famille bourgeoise, avait t envoy en Australie par des parents excds par son indiscipline et ses mdiocres rsultats scolaires. Le rsultat fut la dcouverte dun pays neuf quArthur Upfield dut abandonner pour combattre pendant la Premire Guerre mondiale. Celle-ci termine, il retourne en Australie et y demeure dix ans, nouant amiti, en 1927, avec un traqueur de la police du Queensland. Arthur Upfield mourra en 1964 dans ce Queensland o il stait tabli. Il laisse une uvre originale : une trentaine de romans policiers, qui tous se passent en Australie, dans le bush.

Cest Jean-Claude Zylberstein, et sa collection les grands dtectives, 10/18, que les lecteurs franais doivent la dcouverte dArthur Upfield dont le Prophte du temps est le 27e roman paratre dans cette collection.
Plus sans doute que la qualit de lintrigue policire, le plaisir vient de la dcouverte dun univers et dune socit, dont le lecteur fidle retrouve des personnages tout au long de luvre. Chaque intrigue est lucide par le hros invent par Upfield : Napolon Bonaparte, surnomm Bony ; mtis aborigne, aux yeux bleus perants ; trouv nourrisson dans les bras de sa mre battue mort par la police pour avoir transgress une loi. Lenfant est lev par lintendante de la mission, qui laffuble de son patronyme pour lavoir trouv en train de grignoter les pages dune vie de Napolon Bonaparte. Pouss par sa mre adoptive il entre dans la police et y fait une belle carrire grce son intelligence aigu et malgr (ou grce ) des mthodes peu orthodoxes. Il doit en gnral surmonter le mpris port laborigne et plus encore au mtis, et simpose par ses seules qualits. Il y un ct hros du Far West chez Bony, tout comme il y a dans le Prophte du temps des pages et des descriptions qui rappellent toute une littrature dont Fantasia chez les ploucs (Charles Williams, 1956) est un des joyaux.

Les romans dUpfield mettent en scne une socit, souvent aux confins de lAustralie, sorte de Far West o lhomme est rare et o cohabitent marginaux de toute espce, originaux, repris de justice Peu de femmes dans cet univers essentiellement masculin, ou quelques robustes pouses ou mres de famille qui tiennent la ferme. Ce qui intresse Upfield et donc Bony - ce sont ces personnages du bout du monde qui ont survcu dans une nature hostile et une socit qui ne lest pas moins. Il y a presque dailleurs confusion entre les hommes et la nature. Pour savoir survivre il faut dabord connatre les lois de la nature, savoir se cacher, se nourrir, connatre les saisons, la faune, la flore. Dans cet univers la fois fort et menac, les proccupations cologiques avant la lettre sont toujours prsentes. Le plus beau sans doute des romans dUpfield, et le plus labor, est La mort dun lac.

Dans le Prophte du temps (texte indit), Bony rpond lappel dun vieillard, Luton, qui veut claircir les raisons de la mort de Ben Wickham, ami de toute une vie de travail puis de retraite et efficace compagnon de beuverie. La certitude que son ami a t victime dun meurtre repose sur une typologie des hallucinations selon les boissons ingurgites typologie quune longue exprience a impose son auteur ! Laffaire se corse du fait que Ben Wickham est non seulement riche mais aussi mtorologiste amateur, connu pour la sret de ses prdictions. Prdictions qui intressent beaucoup de monde, trop de monde : de son assistant sa famille qui espre en tirer parti, quelques espions sur fond de guerre froideEn fait, Upfield, ici, ne semble pas trs convaincu par son histoire, surtout prtexte quelques descriptions de personnages hauts en couleur : M. Luton ou Harry le Dbineur. Mais aucun moment le rcit nemporte le lecteur, les deux mondes qui sobservent : celui des marginaux et celui des notables ne sont que mdiocrement convaincants, pas plus que ne lest la description de lenqute et de la socit policire, partage entre dfenseurs et adversaires de linspecteur. Au lecteur de voir : sil cherche dcouvrir Upfiel ce nest sans doute pas par le Prophte du temps quil faut commencer ; sil en est inconditionnel alors pas dhsitation

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 21/05/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)