L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Je pensais que mon père était Dieu - et autres récits de la réalité américaine
de Paul Auster
Le Livre de Poche 2004 /  8.50 €- 55.68  ffr. / 542 pages
ISBN : 2-253-10954-1
FORMAT : 11 x 18 cm

Ouvrage paru en 2001 (Actes Sud). Anthologie traduite de l'amricain par Christine Le Boeuf.


Radioscopie

"Les histoires n'arrivent qu' ceux qui sont capables de les raconter" affirme Paul Auster, dans La Chambre drobe (in la Trilogie new-yorkaise, Actes Sud). Pourtant, lorsquen mai 1999, Daniel Zwerdling lui propose de lire chaque mois une nouvelle sur les ondes de Radio NPR, lcrivain songe avec lassitude quil a dj assez de travail et aucune envie de "mouliner des rcits sur commande". Il sesquive poliment en promettant de rflchir. Cest son pouse et inspiratrice habituelle, Siri, qui lui offrira le soir mme une brillante ide : "mets les gens la tche, quils crivent leurs propres histoires et ensuite tu liras les meilleures la radio".

La consigne est lance : des histoires vraies, courtes, pas de restrictions quant au sujet ni au style. A sa grande surprise, Auster en reoit quatre mille et dcouvre trs vite laspect singulirement gratifiant de lentreprise : cette avalanche danecdotes, de concidences troublantes, de rcits burlesques ou poignants reconstitue sous ses yeux le portrait en mosaque dune "autre Amrique". Profondment vivante, marque par les grands vnements de lhistoire comme par les abmes incomprhensibles des destins individuels. Le credo du projet (et du livre qui en est issu aujourdhui, regroupant les cent soixante-douze meilleurs rcits) peut se rsumer en une seule phrase, dit Paul Auster, elle-mme emprunte la lettre dun participant : "nous navons jamais t parfaits, mais nous sommes rels".

Oui, bien rel, cet homme comiquement "terrass par son manteau" lors dun premier rendez-vous avec une femme trop sduisante ; savoureux, le "mystre des tortellinis" qui scelle lattachement dun couple ; tristement vraisemblable -mais transfigure par le talent de la narratrice- cette lente drive alcoolise dune famille aprs lassassinat de la mre par un rdeur. Un autre meurtrier cherchera dsesprment comment ne pas avoir tuer sa victime Quant limpunit du meneur cagoul du Ku Klux Klan, elle ne rsistera pas longtemps lirruption de son clbre corniaud, surgi dune ruelle pour lui faire la fte: toute la communaut, terrorise linstant davant, sera bientt secoue de rire devant le dfil qui marquera videmment la dconfiture de la sinistre confrrie dans le village.

Je pensais que mon pre tait Dieu nest donc pas, proprement parler, un "nouveau Paul Auster", comme il a t annonc partout, mais une anthologie compose par lcrivain. Et cest pourquoi elle rpond bien son univers o lhallucination nest jamais trs loin, o la qute de lidentit ncessite de se soumettre dtranges pripties. Une belle lecture, qui peut se goter petites lampes, comme on savourerait un recueil de contes surprenants et dcals.

Isabelle Nouvel
( Mis en ligne le 02/10/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)