L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

La Tendresse sur la peau
de Edmund White
10/18 - Domaine étranger 2005 /  7 €- 45.85  ffr. / 305 pages
ISBN : 2-264-04197-8
FORMAT : 11x18 cm

Bienvenue dans un monde gay !

La citation est dAnatole France (Le Lys rouge), qui donne son titre au second recueil des souvenirs dEdmund White: La piti est dans les entrailles, comme la tendresse est sur la peau. Nous suivons le narrateur la fin de son adolescence, puis jeune adulte.

Si le premier tome tait celui de la dcouverte horrifie de son homosexualit, le second est le rcit de sa rconciliation avec une sexualit vcue dabord comme un pch et une maladie. Ide initiale surmonter : Mais javais une autre raison pour crire: le rachat du pch de ma vie que je voulais transformer en la vertu de lart. Pour autant, le chemin ne sera pas ais: je cuisais dans le jus de ma souffrance. Le narrateur nous invite le suivre sans pargner les scnes de sexe dans un rcit dont la crudit sans complaisance a aussi valeur dexorcisme.

Le hros dcouvre dans les campus des annes 60 lhomosexualit honteuse, les rencontres furtives dans les toilettes masculines, la peur de la rpression. Les parents sont plus absents encore que dans son enfance, et mettent toute leur volont refuser ses choix. Dans un premier temps, la qute perdue de normalit se poursuit, assure par le personnage du psychiatre, dj prsent dans le tome prcdent et plus fou encore. Qute invitablement voue lchec.

Mais dsormais des amitis se nouent: fragile, celle dAnna la boulimique; forte, celle de Maria la femme sculpteur, lesbienne qui vit un parcours parallle celui du narrateur. Maria, lamie fidle, sans cesse perdue, toujours retrouve; les rves tnus et illusoires de mariage, dancrage familial

Les amitis masculines aussi, celle de Lou surtout qui prfigure dans la provocation et le chaos, lacceptation dun ordre autre que celui du puritanisme ambiant. Amrique des annes 60 lue comme une marmite proche de lexplosion. Cest New York, la grand ville, qui va tre le lieu de toutes les rvlations : Greenwich Village accueillant, la drague le long de lHudson, un premier amour du, la joie des ftes dbrides, amours et amitis masculines qui sentremlent de faon inextricable, une culture qui sinvente, la culture gay new-yorkaise. Culture ferme sur elle mme, indiffrente au reste du monde, assoiffe de plaisirs immdiats; Edmund White dcrit cette frnsie la fois comme une libration ncessaire, une expiation aussi dune certaine faon.

Ce second volume est lhistoire de conqutes successives: conqute de la ville, r-appropriation dun corps retrouv entre rgime et gymnase, apprentissage de la libert, dcouverte de lestime que lui porte sa sur. Conqutes inscrites dans une histoire collective: celle de la socit amricaine des annes 60, qui touffe dans le corset rigide du puritanisme ambiant et est prte toutes les rvolutions. Mais de celles-ci, le lecteur ne saura rien, sauf la dcouverte par le narrateur et ses amis que lhomosexualit nest ni un pch ni une tare, mais un choix possible: exit la condamnation de Sodome, un univers gay souvre On le dcouvrira dans le livre suivant, La Symphonie des adieux.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 22/07/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)