L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Les Amants imparfaits
de Pierrette Fleutiaux
Actes Sud - Babel 2007 /  8.50 €- 55.68  ffr. / 311 pages
ISBN : 2-7427-6534-4
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Premire publication en aot 2005 (Actes Sud).

Trois, c’est un de trop

Raphal croise pour la premire fois les jumeaux Lo et Camille lcole primaire de sa petite ville de province. Ils sont plus jeunes, et cest pourtant lui qui est impressionn. Choisi en quelque sorte comme leur guide, il se lie eux dune amiti ambivalente, sa fascination pour ce duo dune famille nantie le rvoltant. Happ par un engouement quil combat, Raphal vacille sur ses fondations mal assures, son identit en est menace. Et il nous raconte ce que la conjonction de leurs vies a produit de dgts.

Car cest Raphal qui parle ici, sessayant du mme coup lcriture. Exercice salutaire pour celui qui jusque-l semble avoir vcu au radar, sans vellit danalyser ce qui lui arrivait. Avec une grande finesse, Pierrette Fleutiaux dcrit sa perception dun temps paresseux, qui est celui de la province, mais qui correspond aussi au ressenti dun jeune homme qui est comme une horloge arrte, tant que les jumeaux sont absents. Perception du temps embrouille aussi, il lui faut prsent ordonner des vnements que son esprit na pas spontanment mis leur place. Pour la premire fois il situe un dbut, un milieu et une fin, laborieusement dabord, puis de plus en plus aisment. Les phrases parfois interminables de Raphal accusent langoisse du moment et lavidit tout dire, ainsi que son travers, son oubli de respirer, et donc de la virgule.

Avec Les Amants imparfaits, on est un peu dans la veine de ces romans dapprentissage tragiques o des enfants ou adolescents solitaires en viennent, comme pousss par une force qui les dpasse, commettre des actes terribles ou jugs tels par le monde adulte. On pense La Cicatrice de Bruce Lowery, ou Quand javais cinq ans, je mai tu de Howard Buten. Mais Les Amants imparfaits na pas leur fougue tragique, pour la bonne raison quun futur heureux est peut-tre encore possible.

On pourra reprocher lauteur certains passages qui peuvent sembler artificiels, prsents pour avertir le lecteur de la tragdie qui sannonce, un peu malhabilement ; ce sont ces moments o Raphal se dtache du fil des vnements quil veut restituer pour prendre son psy partie, ou pour expliquer comment il en est venu lcriture. Lvolution de ses sentiments envers les jumeaux peut aussi drouter vers la fin. Mais il reste au final un livre subtil et intelligent sur la passion et la fascination, lamour et lamiti ne faisant pas ici grande diffrence.

Elise Goldberg
( Mis en ligne le 02/04/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)