L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Rue de la Tranchée
de Kari Hotakainen
10/18 - Domaine étranger 2007 /  7.80 €- 51.09  ffr. / 352 pages
ISBN : 978-2-264-04387-0
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Premire publication franaise en septembre 2005 (JC Latts).

Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail - Titre original : Juoksuhaudantie.


Achète maison où je veux bien vivre

Rue de la Tranche est l'histoire d'une obsession immobilire et surtout un vrai petit chef-d'uvre de comdie dramatique au ton dcal. Aprs une dispute qui s'est mal termine, la femme de Matti Virtanen quitte le domicile conjugal, emmenant avec elle leur petite fille. Pour les rcuprer, l'homme se met en tte d'acheter une maison. C'tait le rve de sa femme, il n'y a jamais accord d'importance auparavant, mais maintenant, les choses sont diffrentes et il est bien dcid parvenir ses fins.

Sur ce thme original, Kari Hotakainen construit un roman drle et tragique. Il y ventre sans mnagement la socit finlandaise, en long, en large et en travers, pour en mettre au jour les ressorts les plus profonds comme les plus triviaux. Et forcment, tout n'apparat pas aussi glorieux ni aussi idyllique que dans les tudes documentes sur cette Finlande que l'on nous prsente comme un modle social et le bon lve de l'Europe. Inflation dmente des prix de l'immobilier, repli sur soi des possdants, mdiocrit des aspirations sociales, comportement malhonnte des marchands de mtres carrs : les crispations et les paradoxes d'une socit de la tolrance sont mis nu avec efficacit et drlerie. Mais aussi et surtout avec dtermination. Car si l'auteur ne choisit pas la dmonstration vhmente, il pousse joyeusement dans leurs retranchements les nvroses des uns et des autres. Et on sent chez lui une jubilation distante lorsque ses personnages secondaires, percuts de plein fouet par la rsolution inbranlable de Matti, tentent de rsister et se dbattent comme des marionnettes aux ficelles mal assures.

C'est que ce combattant au foyer abandonn est prt tout pour arriver ses fins. Comme le dit sa femme Helena, dans une lettre la police, il est "capable de faire n'importe quoi n'importe quand, parce qu'il n'a pas fait ce qu'il voulait quand il tait encore temps". Comme accepter un deuxime emploi au noir pour augmenter ses moyens financiers, ou reprer les lieux qui lui paraissent pouvoir convenir sa future installation, ou encore filer les propritaires et les agents immobiliers. Et mme uriner sur la pelouse des jardins des autres. Le comportement de Matti confine parfois la folie, il s'y manifeste en tout cas une sorte de rage, mais Hotakainen rend cette folie, cette rage parfaitement acceptables. Ainsi que le dcrit encore sa femme, il "donne l'impression d'tre bte, mais ne l'est pas." Au point que l'on se prend de complicit avec cet tonnant anti-hros car c'est lui, en fin de compte, qui dgage une vraie force et que sa constance dans l'action rend noble.

Originalit du thme et profondeur du traitement, universalit du propos mais ancrage local fort (la Finlande, Helsinki), et surtout une plume caustique et drlement tragique : autant de qualits qui font de cette Rue de la Tranche une belle surprise. Alors, quand vous ferez sa connaissance, rappelez-vous l'essentiel sur Matti Virtanen :

1. Il prtend tre un combattant au foyer
2. Il a l'intention d'acheter une maison
3. Il veut [] rcuprer femme et enfant.


Un programme on ne peut plus clair.

François Gandon
( Mis en ligne le 23/05/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)