L'actualité du livre
Pocheset Essais & documents  

Et tu n’es pas revenu
de Marceline Loridan-Ivens
Le Livre de Poche 2015 /  5,90 €- 38.65  ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-253-09506-4
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Premire publication en fvrier 2015 (Grasset)

Revenir ?...

En 2008, Marceline Loridan-Ivens avait publi ses mmoires, Ma vie balagan, dans lesquelles, appuye de photos, elle tirait le fil de son existence, de la dportation au Saint-Germain de laprs-guerre, de la vie partage avec Joris Ivens lentre dans le XXIe sicle. Quelques annes auparavant, en 2003, elle avait ralis La Petite prairie aux bouleaux, film dans lequel Anouk Aime portait le rle dune survivante, Myriam, revenant au camp pour une commmoration.

Le film puis le livre sont remplis de cette volont de dire, de toucher la tragdie personnelle de Marceline Rozenberg, dporte 15 ans, arrache avec son pre la vie, dtruite mais tentant doffrir au regard dautrui ce quelle avait pu soustraire au malheur, une forme de rage habitant une silhouette fragile.

Tout navait pas t dit. De son pre disparu dans la nuit de Birkenau, Marceline Loridan avait racont le message quelle reut un jour, dans son block, de la main dun dport. Et puis le billet fut perdu avant mme sa libration et des mots tracs pour sa fille, Marceline a tout oubli sauf ladresse, Ma chre petite fille, et la signature, Shlome. Cette fois-ci, cest ce pre tant aim, ce frre de dportation, que Marceline Loridan sadresse. Elle rappelle les mois passs creuser, trier, tenter de dormir lombre des chambres gaz, la perte du monde et des repres qui la constituaient jusqualors. Elle retrace le retour, la famille sans le patriarche qui, dans sa force vitale, avec son enthousiasme et ses intransigeances, donnait le sens et la direction. On retrouve le tumulte de Saint-Germain, on repense son allure gracile dans Chroniques dun t de Rouch et Morin, on la suit dans ses combats, lAlgrie et bien sr la Chine avec son mari, Joris Ivens. Mais toujours, en creux, la douleur de la perte, le sentiment quil aurait bien mieux fallu que lui, revienne.

Toute sa vie, Marceline Loridan a pleur son pre. Toute sa vie, elle lui a parl, elle la appel. Aujourdhui, elle lui rpond. Dune jeunesse assassine Auschwitz aux engagements ardents de la vie adulte, Marceline Loridan a vcu avec une question la tenaillant, laquelle elle seule peut rpondre: Cela valait-il la peine de revenir?. Et nous laisse avec cette interrogation: Quest-ce qui justifie une vie?

Amélie Bruneau
( Mis en ligne le 11/11/2016 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)