L'actualité du livre
Pocheset Histoire  

Les Origines religieuses de la Révolution française - 1560-1791
de Dale K. Van Kley
Seuil - Points histoire 2006 /  12 €- 78.6  ffr. / 572 pages
ISBN : 2-02-085509-7
FORMAT : 11x18 cm

Premire publication en novembre 2002 (Seuil).

La crise janséniste de l’absolutisme français.

Barruel, lun des matres penser du courant contre-rvolutionnaire franais, identifia durant la Rvolution les origines religieuses, en particulier protestantes, de celle-ci. Cette ide innervera pendant plus dun sicle les discours des principaux reprsentants de ce courant idologique ; pensons Maurras qui fera du protestantisme lun de ses quatre Etats confdrs.

Lhistoriographie de la Rvolution franaise, pass le temps du tout social et conomique prn par les chapelles marxisantes et structuralistes, redcouvre depuis une vingtaine dannes les aspects culturels et religieux dune Rvolution que lon ne saurait rduire des courbes de prix du pain ni la monte dune bourgeoisie en manque de statut. Sous nos latitudes, louvrage fondateur de Roger Chartier, Les Origines culturelles de la Rvolution franaise (Seuil, 1990), lui-mme tributaire des analyses et des intuitions de Daniel Mornet ou Alphonse Dupront, est un signe de ce tournant.

Dale K. van Kley, professeur luniversit dOhio, est lun des grands spcialistes du XVIIIe sicle franais et des phnomnes de rformes catholiques. Dans son ouvrage The Jansenists and the Expulsion of the Jesuits from France. 1757-1765 (1975), il a dmontr que le courant jansniste fut le principal responsable de lexpulsion des Jsuites de France en 1761, vnement longtemps considr comme un succs des Lumires.

Dune certaine manire, Les Origines religieuses de la Rvolution franaise poursuit ce premier ouvrage. En six chapitres denses, lauteur dveloppe une dmonstration convaincante. Selon lui, aprs lchec de la Rforme protestante en France, une nouvelle rforme religieuse, lintrieur du catholicisme et sans dsir de schisme, distille sur deux sicles une idologie anti-absolutiste participant au lent travail de sape du rgime des Bourbon.

Lors de la phase cruciale (A.D. Lublinskaya) de labsolutisme franais, sous les ministres de Richelieu et Mazarin, une opposition nouvelle surgit : le jansnisme ou augustinisme, fond sur une vision tragique de lhumain et anim, comme le calvinisme, dune volont de dsacraliser tout intermdiaire entre la conscience et Dieu, vient sopposer la monarchie franaise que caractrise un rapport particulier du politique au sacr.

Dale K. van Kley nous introduit dans cette nbuleuse jansniste. Les grandes figures, les ouvrages phares, les lieux de sociabilit sont prsents en dtail et aident comprendre la subversion de ce courant religieux. A une poque o religion et politique se confondent, la contestation de lune ne peut aller sans lbranlement de lautre. Les crits de Pasquier Quesnel, Vivien de la Borde, Nicolas le Gros et surtout, au second XVIIIe sicle, de Le Paige participent la progressive dstabilisation de la monarchie sacramentelle. Un priodique comme les Nouvelles ecclsiastiques, sur lequel lauteur nous fournit damples informations, de mme.

Porteurs de messages conciliaristes sinon parlementaires, dun certain rpublicanisme, ces textes participent dun air du temps dont la Rvolution constituera le pinacle. Les grandes polmiques politico-religieuses autour de la bulle Unigenitus (1713), les refus de sacrements dans les annes 1750 et ldit de dcembre 1770 du chancelier Maupeou rfutation de la thse parlementaire en France -, ces moments forts voient sopposer les tenants dune monarchie constitutionnelle et ceux attachs la monarchie absolue. La progressive scularisation de ces ides religieuses conduira peu peu lclatement rvolutionnaire des annes 1790.

Les jansnistes ne sont cependant pas les seuls oeuvrer contre labsolutisme franais. Les calvinistes lont fait avant eux. Le parti dvot, la Sainte Ligue elle-mme, participa la thorie politique du tyrannicide et de la rvolte, rappelons-nous lassassinat par le moine dominicain Jacques Clment du roi Henri III en 1589. Les Lumires enfin, parties prenantes des controverses religieuses du XVIIIe sicle, jourent le rle que lon sait, mme si lauteur pointe du doigt la complexit des attitudes en la matire et explique que lun des traits les plus marquants du paysage intellectuel franais au XVIIIe sicle est ce triangle form par les jansnistes, les dvots et les philosophes.

Le Jansnisme, par certains aspects, tend au protestantisme, crit lauteur. Ce courant religieux aurait ainsi repris une partie de lhritage des monarchomaques protestants, tels les triumvirs antimonarchiques Franois Hotman, Thodore de Bze et Philippe de Duplessis-Mornay.

Quand on sait la violence des propos antiprotestants de certains jansnistes, souffrant justement de lamalgame, peut-on associer, les deux courants? Leur similarit les rend-elle comparables? Avec la prudence qui honore tout historien, Dale K. van Kley le laisse entendre. Il peut lui tre ainsi reproch de forcer le trait et de proposer dune certaine manire une lecture protestante de ce courant, cherchant malgr tout prsenter le jansnisme comme une revanche de la Rforme sur les guerres de religion.

Quoi quil en soit, Les Origines religieuses de la Rvolution franaise est un ouvrage riche et stimulant. Cet admirable travail dhistorien permet de comprendre en nuances la prhistoire de la Rvolution franaise, limportance du jansnisme franais au XVIIIe sicle, sous ses formes religieuses, thologiques, judiciaires et populaires, et lexistence, souvent insouponne dans une France centralisatrice et jacobine, dun courant parlementaire considrable puisant aux origines franques de la royaut. Surtout, louvrage montre quel point une rvolution aussi antichrtienne que celle qui dbute en 1789, puise une part de sa radicalit et de son identit dans les controverses religieuses qui lont prcde.

Enfin, lhistorien anglo-saxon, fin connaisseur de lhistoriographie franaise en la matire, permettra au lecteur dentrevoir aussi la richesse et la vitalit de ce champ de recherche de lautre ct de lAtlantique. Quant au dbat l'opposant aux spcialistes franais de la question (cf. notre entretien), il ne peut que permettre une vue meilleure sur cet aspect pltot mconnu de notre histoire.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 13/02/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)