L'actualité du livre
Pocheset Histoire  

Jean Moulin - le rebelle, le politique, le résistant
de Jean-Pierre Azéma
Perrin - Tempus 2006 /  10.45 €- 68.45  ffr. / 596 pages
ISBN : 2262025177
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Premire publication en mars 2003 (Perrin).

Un homme de mémoire

Faute de sources, lhistorien se tait. A laide des sources, il rtablit ou reconstruit une ralit oublie ou trahie. Cest l son grand mrite. Cest celui de Jean-Pierre Azma que de le rappeler dans la passionnante biographie quil consacre Jean Moulin, dbusquant toute distorsion majeure entre la mmoire post mortem et lhistoire. Avec toute la lgitimit portant ce grand spcialiste des annes noires et de la rsistance, la nouvelle biographie consacre au hros rsistant apparat comme une synthse claire, complte et mise jour sur lhomme et son poque.

Icne gaullienne, hros national, Jean Moulin est de ces personnages dont la mmoire et la postrit sont disputes amrement et de longue date. Les nombreuses affaires et polmiques entourant l'homme ses accointances sovitiques dnonces par Henri Frenay et plus rcemment par Thierry Wolton (Le Grand Recrutement, Grasset, 1993), son homosexualit, son autoritarisme et, surtout, le mystre de son arrestation Caluire en mai 43, dessinent les traits dun hros romanesque, cinmatographique, mythologique en somme, chez qui le fantasme finirait par lemporter sur les faits et la vrit. Ntait le travail prudent et consquent des historiens. Jean-Pierre Azma est de ceux-l et cest un plaisir que de lire un rcit o les faits sont rtablis sur la base de sources cites et discutes, o les dbats historiographiques sont prsents dans leurs nuances, o lhistorien explique de manire didactique son lecteur quels sont les cueils et les limites de son inspection, o se sent enfin lamour de larchive.

Jean Moulin est un enfant de la province, dune famille de la petite bourgeoisie rpublicaine biterroise. Aprs des tudes de droit Montpellier, il entame une carrire dans ladministration prfectorale. Ce bon jeune homme ne dtonne pas; son parcours, classique et conventionnel, ne laisse pas prsager de ses engagements futurs. Les annes trente constituent un tournant dans sa vie, marqu par lentre en politique dans les rangs du radicalisme derrire Pierre Cot. Homme de laile gauche radicale, il accueille favorablement le programme de rassemblement populaire par antifascisme. Sous le Front populaire, chef de cabinet de Cot au ministre de lAir, il est secrtement charg de laide du gouvernement aux Rpublicains espagnols. A 37 ans, il est nomm prfet dAveyron, lhomme le plus jeune de France cette fonction.

En poste Chartres au moment de la dbcle, il se rend prisonnier. Plutt que dtre instrumentalis par loccupant, il se laisse malmener et tente de se suicider. Il reste ensuite son poste et fait preuve dun grand professionnalisme. Il prfre attendre dtre rvoqu, ce qui advient en novembre 1940.

Cest un rsistant de la premire heure et, faut-il le rappeler, un des rares hauts fonctionnaires entrer en Rsistance. Il est aussi lun des rares rsistants construire son activit autour dune double identit : prfet mis en retraite Saint-Andiol o il soccupe de ses terres, il est sinon Joseph Mercier, professeur. Il est aussi Max, Rex, Regis Il arrive Londres lautomne 1941. La rencontre avec De Gaulle fossilise limage de Moulin pour la postrit, celle du reprsentant du chef de la France Libre, trait dunion difficile entre les mouvements de la zone sud (Libration Sud, Combat et Francs Tireurs) quil doit coordonner (cest la mission Rex), celle du fondateur du CNR, Conseil National de la Rsistance, le 25 mai 1943. Notons que Jean-Pierre Azma ne fait pas de Moulin le gaullien invtr que lon croirait : son gaullisme, incontestable, voire zl, apparat comme un gaullisme de raison, chez un haut fonctionnaire jacobin voyant dans le gnral, passe la mfiance vis--vis dun nationaliste barrsien lantiparlementarisme suspect, un grand chef dEtat. Les deux hommes sestiment et se font confiance.

Plus que le rcit dune vie, la biographie de Jean-Pierre Azma est lvocation scrupuleuse dun temps. Lhistorien rappelle le choc, parfois oubli, des vnements. Le traumatisme de la dbcle, les ttonnements de la Rsistance, ce bluff patriotique qui, en ses dbuts, ne runissait quune poigne dsorganise dhommes Daniel Cordier parle en la matire de bricolage hroque. Parfait connaisseur des milieux rsistants, l'historien en dresse un tableau clair et simple, dcrivant simplement un organigramme pourtant enchevtr, les organisations, leur mise en place, les mthodes dveloppes etc. Conscient que Londres, Moulin et dautres grands noms (Passy, Frenay, DAstier de la Vigerie, les Aubrac, etc.) appartiennent cette Haute Socit Rsistante (HSR) sur laquelle les historiens et le public ont tendance se focaliser, il rappelle que la Rsistance fut porte par de petites mains hroques et mconnues, ceux que Pierre Brossolette appela les soutiers de la gloire. Il cite, autour de Moulin Lyon, les noms dHugues Limonti, Laure Diebold, Suzette Olivier, etc.

Surtout, contre limage lisse dune Rsistance unifie et hroque il ny a pas de sanctuaire en Histoire, crit-il -, il rappelle la forte hirarchisation de ce monde particulier et les violentes querelles intestines qui l'branlrent : la rivalit avec Pierre Brossolette au printemps 1943 est rappele, de mme que les tensions fortes avec les mouvements de la zone sud, autour de la direction de larme secrte par Delestraint, et de laffaire suisse (les tentatives, de la part de Combat, de mettre en place une dlgation de la Rsistance intrieure auprs des autorits amricaines Berne, contre Londres, De Gaulle et Moulin). Comme lcrit lauteur, la Rsistance, du moins la Haute Socit Rsistante, a t tout sauf le long fleuve tranquille qua prsent une historiographie convenue qui nadmettait lexistence de diffrends quentre communistes et rsistance non communiste.. Des enjeux de pouvoir rels lagitaient. Ces rivalits ont jou dans larrestation de Moulin le 21 juin 1943.

Jean-Pierre Azma avait le projet de cette biographie depuis longtemps. Aprs le rcit riche et prcis du tmoin et acteur Daniel Cordier (La Rpublique des catacombes, Gallimard, 1999), lvocation de la vie prive de lhomme, ainsi plus humanis, par le journaliste Pierre Pan (Vies et morts de Jean Moulin, Fayard, 1998), Jean-Pierre Azma, fort des avances rcentes de lhistoriographie dans ces domaines, propose, dans un souci estimable de vulgarisation, le portrait de lhomme politique et du rsistant par lhistorien.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 11/09/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)