L'actualité du livre
Pocheset Histoire  

Le Lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine
de John-J Mearsheimer et Stephen M. Walt
La Découverte - Poche 2009 /  12 €- 78.6  ffr. / 497 pages
ISBN : 978-2-7071-5701-0
FORMAT : 13,30x20,00 cm

Premire publication en septembre 2007 (La Dcouverte).

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.


Voyage au cœur d’un lobby

A lorigine de ce gros ouvrage, il y a tout la fois un article la destine contrarie, et un dbat qui a du mal clore sous nos cieux. En 2002, The Atlantic Monthly commandait deux universitaires amricains, spcialistes de science politique et de relations internationales, un article portant sur le lobby pro-isralien et son influence sur les affaires trangres amricaines, sujet porteur. Lide des promoteurs de larticle tait alors dvaluer linfluence du lobby pro-isralien dans la dfinition mme de la politique trangre, autant que limpact de la-dite politique sur le destin de lAmrique. En effet, depuis quils se sont substitus la France gaullienne (aprs la crise de Suez, en 1956) dans le soutien Isral, les tats-Unis sont tout la fois lun des meilleurs allis dIsral, un rempart efficace et un soutien constant au risque de rveiller lanti-amricanisme arabe. Car la politique dIsral, et en particulier la question palestinienne, lui aline nombre dEtats et de nations. Au confluent de la politique intrieure amricaine et de ltude des relations internationales, cette tude entreprend donc de saisir lune de ces forces profondes qui dfinissent la politique extrieure de lhyperpuissance.

Cest sur ce postulat que John M. Mearsheimer, professeur luniversit de Chicago et Stephen M. Walt, professeurs Harvard, se sont mis travailler pendant deux annes, rendant en 2004 un texte dense et refus par The Atlantic Monthly. Problme, discussion, dbats larticle est finalement hberg par la London Review of Books et, paralllement, laiss sur un site universitaire Succs immdiat pour un texte solide, inform, bien loign dun pamphlet, et qui mle habilement analyse scientifique et rflexion citoyenne. Un dbat finalement arriv jusquau public francophone, via cette dition. cartons-en demble laccusation (facile) dencourager lantismitisme : si tabou il y a, cest plutt au sujet du communautarisme dans la socit amricaine et de son influence tous les niveaux (cf. llection prsidentielle et le duel du camp dmocrate). Contester cette influence relve dune forme daveuglement conscient qui, pour le coup, serait trs idologique.

Louvrage tudie donc lobjet lobby : il ne sagit pas de retracer lhistoire des relations isralo-amricaines, mais bien de se placer aux sources de la dcision en politique trangre, dans ce qui relve encore, ce stade, dune politique intrieure. Pour cela, les auteurs ont divis leur tude en deux parties. Une premire partie, Les tats-unis, Isral et le lobby, se penche sur le fonctionnement du lobby en soi, avec une attention soutenue pour les activits de lAIPAC (American Israel Public Affairs Committee), fond en 1951 et lun des lobbies les plus puissants du Congrs. Aprs avoir brivement voqu les enjeux des relations isralo-amricaines premier niveau dexplication pour saisir le domaine dintervention du lobby, les auteurs plongent au cur du lobby, en examinant son histoire et ses multiples composantes (80 associations diverses en 1992 : outre une part mineure de la communaut juive, on y croise galement des noconservateurs, des sionistes chrtiens bien tudis par Sebastien Fath dans Dieu bnisse lAmrique, au Seuil -), le tout au service dobjectifs la fois idologiques, nationalistes, et parfois trs pragmatiques. Encore faut-il peser sur llaboration de la politique : via les administrations prsidentielles et le Congrs, mais galement par des structures originales comme les think tanks (on se reportera alors aux travaux incontournables de Justin Vasse sur les composantes de la politique extrieure amricaine). On passe ainsi une rflexion de stratgie politique qui dfinit les buts atteindre et les moyens dy parvenir, les institutions toucher (la Maison blanche en particulier), les modalits diverses (mdias, recherche, discours parfois rducteurs instrumentalisant lantismitisme, voire intimidation, jusqu un ancien prsident comme Jimmy Carter par exemple) : la mcanique du lobby dmonte efficacement.

Dans une deuxime partie, Le lobby en action, on passe du catalogue des moyens, linventaire des objectifs, un inventaire en forme de bilan historique rcent revu et corrig par le 11 septembre : la question palestinienne, la politique irakienne (le bourbier, oui !), les tats voyous (Syrie et Iran) et enfin limbroglio libanais. Cest toute la politique proche orientale amricaine que les auteurs revisitent au prisme du regard lobbyiste avec, en guise de conclusion, une longue rflexion o les chercheurs seffacent devant les citoyens, qui, eux, prennent parti et dnoncent une influence quils jugent dsastreuse. Il sagit alors de proposer une alternative la logique du lobby (et ses impasses manifestes), et somme toute une nouvelle politique trangre (voire mme des solutions pour la question palestinienne !!!) Ambitieux ? Ou irraliste, face un lobby dont les auteurs conviennent quil est lun des plus puissants, peine concurrenc par des contre-lobbies pourtant importants comme le lobby du ptrole (on carte les lobbies arabe-amricains, linfluence mineure).

Destin aux chercheurs autant quaux amateurs dactualit, politistes et autres curieux, Le Lobby pro-isralien et la politique trangre amricaine est une forte tude, nourrie par lactualit des mdias (il est encore un peu tt pour rver des archives) et qui dmonte autant quelle dmontre Au risque de quelques cueils inhrents ? La prise de position, en deuxime partie, qui se veut inspire par une logique de politiste, demeure une prise de position, qui transforme ltude (la premire partie) en essai (assum). Les citations saccumulent, pour tayer, mais on se mfie toujours un peu des morceaux choisis, qui peuvent vite se muer en cadavres exquis. Par ailleurs, les auteurs ne cherchent sans doute pas rvolutionner le systme amricain des lobbies, institutionnalis, mais juste rflchir son fonctionnement, partir dun cas despce, indniablement efficace. Autre cueil possible, celui qui consiste ne lire la politique extrieure que par le biais du lobby pro-isralien : il ne sagit certes pas dune vision globale de la politique extrieure amricaine, laquelle, comme dautres, est traverse par des forces profondes ou de surface, au sein desquelles Isral et ses rseaux est un faisceau parmi dautres. De fait, tout ne sexplique pas par le lobby pro-isralien, ce qui serait caricatural, et si louvrage prsente une faiblesse, cest justement - du fait de lobjet scientifique dissqu - de provoquer un effet de loupe, une faiblesse inhrente un bon essai de macro-politique.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 27/01/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)