L'actualité du livre
Pocheset Policier & suspense  

Le Cercle intérieur
de Mari Jungstedt
Le Livre de Poche - Policier 2012 /  7,10 €- 46.51  ffr. / 376 pages
ISBN : 978-2-253-16142-4
FORMAT : 11cmx18cm

Première publication française en février 2011 (Serpent à plumes)

Traduction de Max Stadler et Lucile Clauss


La solution est ailleurs...

Mari Jungstedt, ancienne journaliste suédoise, écrit avec Le Cercle intérieur son troisième roman mettant en scène le détective Anders Knutas.

Au milieu des champs de colza, une petite troupe, courbée vers la terre, s’affaire avec des gestes lents sur un chantier de fouilles archéologiques. Un antique port viking est peu à peu mis à jour. Une vingtaine d’étudiants, sous l’égide du professeur Mellgren, s’initie à la délicate extraction de vestiges de l’ancienne civilisation. Parmi les jeunes gens, Martina, vingt ans, participe avec passion aux recherches. On murmure qu’elle a une aventure avec le professeur, grand coureur de jupons devant l’éternel... mais ce ne sont peut-être que racontars.

Plus loin sur la même île de Gotland, au milieu des prés humides de rosée, avec une mer scintillante à l’horizon, chevaux, vaches, moutons pâturent en toute tranquillité. Un tableau idyllique au centre duquel un cheval mort, décapité, gît. Des corneilles tournent en criaillant au-dessus du cadavre. A la place de la tête, un grand trou rouge déjà couvert d’un essaim de mouches. La tête ?... disparue. Du sang ?... très peu dans l’herbe haute. Quelques jours plus tard, c’est un autre cadavre qui est découvert, humain celui-là : le corps de Martina est pendu à la plus haute branche d’un arbre, bien visible de très loin. Martina tuée trois fois : Par la noyade, la corde et le poignard, le ventre ouvert... pas de sang par terre à ses pieds.

Le détective Knutas est en convalescence : ses longues séances chez le psychiatre lui ont apporté une relative sérénité. Son été sera malgré tout privé de farniente, de bains de mer et de paresseuses lectures : les meurtres odieux se multiplient, tous perpétrés suivant le même étrange rituel. Johan et Pia, respectivement journaliste et photographe, ne seront pas mieux lotis. Les problèmes personnels de Johan ne semblent pas en voie de solution : Emma, sa maîtresse, paraît réticente à l’accueillir dans son logis malgré la récente naissance d’une ravissante petite Elin fruit de leurs amours. Le détective et le journaliste, rivaux d’abord, puis compagnons de recherche, vont conjuguer leurs efforts pour résoudre une énigme sanglante dans laquelle se mêlent rites barbares et croyances anciennes.

Le sujet du roman, malgré son caractère sauvage et cruel, est traité avec une certaine retenue, presque une froideur, portée par un style bref et dépouillé qui laisse le lecteur à distance. Les fins de chapitres sont souvent bouclées par une courte phrase pleine d’un humour d’un noir d’encre. Au milieu du volume, le lecteur pense avoir résolu l’énigme...

Que nenni ! La solution est ailleurs...

Anny Lopez
( Mis en ligne le 24/02/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)