L'actualité du livre
Bande dessinéeet Historique  

Par les chemins noirs (tome 2) - Les fantômes
de David B.
Futuropolis 2008 /  14 €- 91.7  ffr. / 64 pages
ISBN : 978-2-7548-0220-8
FORMAT : 22x30 cm

Couleurs: Hubert

Un fantôme dans la foule

Avec ce deuxime tome, David B. conclut le premier diptyque de sa nouvelle srie, et fait nouveau la preuve de ses grandes qualits de dessinateur et de scnariste.
Au dernier festival de Blois, une exposition de planches originales des deux volumes de la srie ont montr la prcision de son trait, dun tremblement gal tout point de la case. Mais cest surtout dans les scnes de foule quil exhibe son talent, dans des compositions gomtriques bouscules, transformant les promenades en corps corps et les combats en frises antiques.
Ct scnario, on retrouve Mina et Lauriano, le couple damoureux. Dans Fiume en 1919, rien nest simple : la ville est assige, gouverne par un Gabrielle dAnnunzio ptri dindpendance et de posie. Ici, chacun semble vouloir la peau de quelquun dautre. Sauf Lauriano lui-mme, qui ne parvient pas oublier la mort dans les tranches de son ami Leone, et qui cherche surtout consoler son fantme. Les miliciens, les policiers, les statues et les spectres se mlent et la grande Histoire accueille la petite.

David B. nous accueille dans une antichambre remplie dune impressionnante documentation. Pourtant, il ne tombe jamais dans le documentaire rbarbatif. Son histoire est toujours folle, mystrieuse, passionnante.
Le premier tome de Par les chemins noirs traitait dun quilibre ambigu entre art et pouvoir. Fiume tait la ville dont le commandant est un pote , et on voyait se mler les intrigues policires et littraires. Dsormais, le divorce est consomm. Commandant et commissaire se proccupent uniquement de leur service, tandis que les potes vritables organisent la fronde. Cest encore lart qui en sortira vainqueur : David B. est un peu dans cette statue qui franchit la ligne des militaires, ou dans ce journal prim qui arrte les balles. Quand les soldats se prennent trop au srieux, cest aux motions, nostalgie et superstitions, de sauver ce quelles peuvent.
Dans cette allgorie, on retrouve tout David B. Lauteur construit dailleurs des ponts entre ce diptyque et le reste de son uvre : on redcouvre ainsi le pays du Non-o, ce lieu mystique et imaginaire quil ne cesse dexplorer. Lauriano, auteur darticles multiples pour Les incidents de la nuit sous des pseudonymes diffrents, incarne le dessinateur dans une de ses identits passes. Et Gabriele dAnnunzio, lhomme dchu et abandonn, prend parfois des allures dpileptique, celles de Jean-Christophe dans LAscension du Haut-mal.
On retrouve, surtout, cette obsession pour le monde merveilleux des fantmes qui nous accompagnent, dans la solitude et la foule.

En scartant de lhistoire particulire pour aller vers une uvre en toile daraigne, David B. annonce aussi la suite de cette srie de Par les chemins noirs, o les personnages sont appels se recroiser sans plus occuper le centre de la narration. Comme une intrigue qui viendrait en hanter une autre.

Clément Lemoine
( Mis en ligne le 30/12/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)