L'actualité du livre
Bande dessinéeet Historique  

Souvenirs de la Grande Armée (tome 3) - 1809 – Voir Vienne ou mourir !
de Michel Dufranne et Alexis Alexander
Delcourt - Histoire et histoires 2010 /  13.50 €- 88.43  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-1730-3
FORMAT : 23x32 cm

Le Belge

Le 20 avril 1809, peu avant la bataille d'Abensberg, Bonaparte harangua ses troupes bavaroises en rappelant qu'il n'tait pas venu comme Empereur, mais comme Protecteur (...). Avec vous, continua-t-il, je veux livrer bataille (...). Mon nom est la terreur de l'ennemi. Il n'a jamais vu mon dos, ce ne sera pas aujourd'hui qu'il le verra. La France, depuis des sicles, fut l'allie de la Bavire contre les oppressions de la maison d'Autriche. C'est pour la dernire fois que vous combattez dans votre pays. Je ferai la Bavire si grande qu'elle n'aura plus besoin de mon secours. Je chtierai ces cohortes qui sont venues dvaster vos foyers. Dans 8 jours, je vous mne Munich, dans un mois nous serons Vienne, et j'en chasserai cette canaille . Effectivement, le gnral Vendmiaire vainquit l'archiduc Charles et pu poursuivre la campagne d'Autriche. Vienne fut prise la fin du mois de mai suivant.

Quarante ans aprs la bataille d'Abensberg, le vtran Marcel Godart revient en Bavire. Ce retour ne doit rien au hasard. Sur les lieux de ses faits d'armes, le Belge se remmore le funeste pressentiment de son ami Charles et la promesse qu'il lui fit de remettre un mdaillon sa fille, s'il venait disparatre. L'intuition du soldat se rvla cruellement exacte: la bataille fut extrmement pre et sanglante. Prs de 6.000 soldats prirent, parmi lesquels Charles. Plus chanceux, Marcel chappa certes de justesse la mort, mais fut grivement bless. Ce qui lui valut un sjour au dispensaire, o officiait en tant qu'infirmire la fille de son dfunt ami. Le sort semblait, donc, donner Marcel la possibilit de tenir parole, mais cet hpital de fortune fut le thtre d'une sombre intrigue, laquelle se dnoua finalement dans le sang...

A l'instar de deux prcdents tomes, ce troisime pisode des Souvenirs de la Grande Arme entend illustrer l'pope napolonienne et prsenter avec originalit les acteurs de l'Empire. Pour ce faire, les auteurs ont choisi de mettre en scne le Belge , hros historiquement mconnu (...) et reprsentant de tous ces anonymes qui passrent la vie la guerre, au gr des campagnes napoloniennes , et dont le credo tait de survivre et suivre l'Empereur. Jamais reprsent physiquement, l'influence de Bonaparte n'en est pas moins omniprsente. Les couleurs, la finesse des dessins et le rendu de l'action sont d'excellente facture. Tout concourt rendre la lecture de cette bande dessine historique des plus plaisantes.

Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 13/09/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)