L'actualité du livre
Bande dessinéeet Historique  

L’Homme de l’année - 1967 - L’homme qui tua Che Guevara
de Wilfrid Lupano et Gaël Séjourné
Delcourt - Neopolis / Série B 2013 /  14.30 €- 93.67  ffr. / 56 pages
ISBN : 978-2-7560-3537-6
FORMAT : 23x32 cm

Vainqueurs/vaincus

On connat la formule clbre de Horace, La Grce conquise conquit son farouche vainqueur ou comment une dfaite militaire peut devenir une victoire culturelle La capture et la disparition dErnesto Che Guevara en Bolivie, en 1967 reclent les mmes accents de dfaite victorieuse: cest du moins le sens de ce bel album, lhumanisme rvolutionnaire. On suit lhistoire de Mario, un jeune soldat bolivien appartenant, en 1967, la compagnie qui finit par encercle et capturer le Che et ses compagnons, venus tablir en Bolivie un foco (foyer) rvolutionnaire. Une fois les rvolutionnaires capturs, et enferms dans une cole devenue prison improvise, la situation change Les soldats veulent venger les compagnons tombs dans la bataille, mais le Che est un prisonnier de marque, et bientt, des gens trs importants arrivent dans le village avec une question: que faire de ce prisonnier fort encombrant. Mario, un peu naf, un peu exalt, sera linstrument du destin, lhomme qui tua Che Guevara mais bientt, il prend conscience du poids de ce destin, entre vengeance, maldiction et catharsis. Dans une Bolivie contemporaine, marque par la figure dEvo Morales, Mario, dsormais g, se demande sil a vraiment tu le Che!

Cest un bel album que Lupano et Sjourn consacrent la figure de Che Guevara, un album en sympathie, non pas nostalgique mais plutt dans lesprance, une sorte de fin heureuse au diptyque que Steven Soderbergh avait consacr au Che. Un retour aux sources galement, autour dun mdecin devenu rvolutionnaire et gurillero par envie dagir, et qui, dans cet album connat une victoire posthume, via la mdecine publique. Si le vrai hros est indiscutablement Mario, que son erreur de jeunesse (une bravade devenue criminelle) hante jusqu la vieillesse, la figure de Che Guevara christique au possible (certaines images exploitent joliment liconographie chrtienne domine lensemble, en rponse au traumatisme prouv par son assassin. Un scnario habile, discrtement militant de Wilfrid Lupano, servi par un graphisme doux, au ralisme sobre. Les deux auteurs se sont trouvs: pas de grands effets, mais des visages qui sinterrogent et souffrent, des regards changs, des dos qui se courbent sous le poids des soucis et des injustices. Gal Sjourn fait la dmonstration dun beau talent et dune retenue qui souligne les enjeux du scnario et en claire les subtilits. Lensemble est quasi cinmatographique, et sduira les fans du Che, mais galement ceux qui cherchent, au del des affrontements idologiques, quelques vrits sur le sens de lhistoire. Un album russi, qui confirme lintrt de lapproche de cette srie, LHomme de lanne.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 12/11/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)