L'actualité du livre
Bande dessinéeet Historique  

Souvenirs de la Grande Armée (tome 1) - 1807 - Il faut venger Austeritz !
de Michel Dufranne et Alexis Alexander
Delcourt - Conquistador 2007 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-0649-9
FORMAT : 23x32 cm

Vive l’Empereur !

Il fut un temps o les fans de bande dessine historique pouvaient lgitimement dplorer le silence qui pesait sur le 1er Empire, lequel semblait effrayer les auteurs : costumes complexes, priode transitoire entre lAncien Rgime et une certaine modernit, une priode crase par la personnalit de Napolon. Mais depuis quelques temps, de belles ralisations (Shandy, Double Masque) sont venus dmontrer la richesse du dcor imprial et de ses intrigues. La srie Souvenirs de la Grande Arme, dont voici le premier tome, sinscrit dans ce courant, travers une vocation sans concession des campagnes napoloniennes.

Avec 1807, il faut venger Austerlitz ! , le lecteur est entran dans la campagne de Pologne aux cts dune compagnie dlite, le 2e Chasseur. La Grande Arme savance vers la Russie, traversant des terres froides et dsoles, o la nourriture et leau se font rare, tandis que la pluie et la boue alternent avec le froid et la neige. Au harclement des cosaques sajoute le dcouragement dune guerre sans fin, et surtout la trahison : en effet, le 2e Chasseur perd, dans la mme soire, un lieutenant, Beaumont, et Austerlitz, le cheval dun guerrier dlite, vtran des premires campagnes Deux pertes qui semblent rvler une menace, voire un tratre dans les rangs des cavaliers. Marcel Godard, autre lieutenant, surnomm le Belge , mne lenqute : avec lui, le lecteur va dcouvrir le quotidien dun rgiment dlite et les secrets de cette communaut dhommes vivant ensemble lpope impriale, de Eylau Friedland.

Avec ces Souvenirs de la Grande Arme, les amateurs de reconstitution fine seront combls, tant lintrigue (une enqute pour meurtre et sa rsolution) sefface derrire la reconstitution dun quotidien de troupe et dune campagne militaire. Le vocabulaire utilis (un lexique, en fin de volume, savre plus quutile), la chronologie pointue, les divers dcors et costumes tout ici a fait lobjet de recherches pour un rcit des plus ralistes. Amateur dhistoire napolonienne, Michel Dufranne a su donner cette enqute un souffle qui est celui de la Grande Arme en marche, avec quelques hommages au passage (un duel entre deux chasseurs, tout droit sorti de Duellistes, le film de Ridley Scott sur cette mme pope impriale), les citations ad-hoc de Victor Hugo, la chronologie fine des vnements et de lavance des troupes On pourrait presque reprocher cet album son got maniaque du dtail, mais un carnet historique plac en annexe vient renseigner le lecteur moins cultiv (chronologie, cartes, croquis, enjeux, interview des auteurs) que du luxe. Si le graphisme dAlexander, raliste et efficace, est peut-tre un peu trop classique (notamment les visages, ainsi que les mises en scne), certaines pages savrent tout fait russies, comme lvocation dEylau (on se croirait dans les pages du Colonel Chabert), servie il est vrai par un solide travail des couleurs de Jean-Paul Fernandez. Au final, une srie prometteuse (mais dont on peut regretter quelle nvoque pas quelques moments phares, comme lEgypte), solide, qui ravira les amateurs de bande dessine historique On attend maintenant la Russie, Moscou en flamme et la Berezina ?

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 17/07/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)