L'actualité du livre
Bande dessinéeet Manga  

River's edge
de Kyôko Okazaki
Casterman - Sakka 2007 /  11,95 €- 78.27  ffr. / 233 pages
ISBN : 9782203006195
FORMAT : 15x21 cm

Le récupérateur de cadavres

Haruna est lasse de tout : de son petit ami, violent et passablement idiot, des brimades que subit Yamada, parce que gay, de la zone dans laquelle elle vit. Jusquau jour o Yamada lui montre son trsor : un cadavre dissimul sur les berges du fleuve. Kozu la boulimique est aussi au courant de ce secret. Face aux risques de dcouverte du mort anonyme par les crtins du lyce, ils dcident de lenterrer. Le macchabe, vritable catalyseur de sentiments, va ainsi sceller une amiti trange

Souvent coeurant, toujours fascinant, ce manga qui a lpret du quotidien nous dresse le portrait dcomplex dadolescents la drive. Sur fond de zone industrielle crasseuse qui vous met directement dans lambiance, les personnages connaissent la douloureuse exprience dtre tout simplement en vie, sensation trange de dralisation qui donne lamre impression de ne pas tre sa place. Dsoeuvr, le trio traverse avec passivit un ge o lon se cherche et o lamour apparat comme trs confus et par-del la diffrence de sexe, dge ou de condition. Il se rsume dailleurs souvent la fornication pure et dure, et Haruna dcrit sa premire fois en ces termes peu glorieux : Cest moins important que je limaginais, cest plus space que ce que je pensais [], cest pas bien difficile dprouver une motion pour son partenaire, laxe sexuel qui na pas pour but la procration est plein de mystres et de contradictions .
Cest par cette criture au langage trs fleuri, la fois drle et crue, que lauteur suggre en douceur des sentiments peu avouables. Incapable damour, Haruna prsente ainsi un moussement affectif glaant. Cette anesthsie des affects se lve progressivement au contact de ses deux comparses, malgr des relations qui restent somme toute excessivement superficielles. Outre la difficult de communication avec autrui, lingratitude physique, le mal-tre moral et lincertitude bate sont le lot de ces tres de papier paums. lectrons libres et froids, ces jeunes gens voluent dans un univers parfaitement matris, toff par la prsence de nombreux figurants. La construction cinmatographique de luvre accentue dailleurs lironie du sort dont sont victimes les protagonistes.
Sans jamais sombrer totalement dans le sordide, Okazaki fait de la violence la toile de fond de son histoire. Quelle soit sexuelle (il est normment question dadolescentes engrosses par des morveux acniques), physique ou morale, elle marque durablement ces tendres esprits de ses stigmates purulents. Jusqu dgnrer srieusement, offrant une scne particulirement jubilatoire. Aprs Pink et Helter-skelter, Okazaki ralise de nouveau avec Rivers edge une satire sociale grinante et terriblement caustique.

Océane Brunet
( Mis en ligne le 13/11/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)