L'actualité du livre
Bande dessinéeet Réaliste  

Le Photographe (tome 1)
de Didier Lefèvre , Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier
Dupuis - Aire Libre 2003 /  12.50 €- 81.88  ffr. / 80 pages
ISBN : 2-8001-3372-4
FORMAT : 23,5 x 30,5 cm

Clichés et crayons

Trouver aujourdhui dans les rayons des libraires un album comme Le Photographe prouve, si besoin tait, le bon tat de sant gnral du monde de la bande dessine, et la constante volont de la part de ses auteurs de dpasser des formes parfois trop rigides. Voici en effet un ouvrage original qui combine avec intelligence dessins, photographies et textes au service dun rcit passionnant et profondment humain.

Le photographe en question, cest Didier "Ahmadjan" Lefvre, parti fin juillet 1986 de Paris pour rejoindre une mission humanitaire mene par Mdecins Sans Frontires en Afghanistan. Ce premier tome dune srie qui en comportera trois relate les prparatifs de ce voyage, larrive au Pakistan et enfin le passage de la frontire afghane et les premires difficults.

Lefvre relate avec prcision tout ce qui a fait cette mission : de la faon dont il doit shabiller et parler, lprouvante traverse dun col particulirement dlicat, en passant par lopration chirurgicale dune vieille Afghane dans un village perdu au milieu des montagnes. "Je me demande ce que je fous l. Et comme dhabitude, je me rponds en prenant des photos", crit-il. Viscralement photographe, Lefvre est aussi un conteur hors pair dans ces pages. Avec simplicit, et une conomie de moyens apprciable, il met en scne de beaux moments humains, des rencontres et des preuves. Et lorsque les photographies sont absentes, cest le crayon qui prend le relais ; les dessins dEmmanuel Guibert en loccurrence, qui, dans un style jet et trs simple, rendent compte de ce que Lefvre na pu capter sur ses pellicules.

Cest cet indit mlange de deux techniques picturales qui peut surprendre et dsaronner le lecteur dans les premires pages de lalbum. Mais ce parti pris est finalement vite accept et lon suit ces sries de strips et de planches contact avec une gale attention et un intrt constant. Le rcit dessin se voyant renforc par la contigut de ces clichs, captures du rel, de ce qui a eu lieu et ce qui a t. Les dessins et les photos deviennent ds lors vite indispensables les uns pour les autres : la bande dessine raconte et la photo est le tmoin impartial de ce qui est relat.

Le Photographe se droule au prsent. Ce nest pas un reportage termin mais rellement en train de se faire. Puisque la bande dessine raconte une histoire qui se droule sous les yeux du lecteur, les photographies se devaient de suivre cette ide. Cest lintelligence de cet album qui, loin dtre un carnet de voyage ou un beau livre de photographies, laisse la place aux clichs rats, ces tirages raturs de rouge que lon nexposera finalement pas ailleurs. Et cette leon dhumilit de la part de Lefvre est contagieuse puisque le graphisme simple et jet de Guibert, avec parfois un simple fond de couleur pour tout dcor, ne joue pas non plus la carte du beau. Le dessin ne doit pas devenir plus important que le reste ou, pire, chercher pater. Humilit enfin du lecteur devant ces hommes partis au bout du monde au milieu dune guerre et des dangers qui vont avec.

Faisant alterner, "comme dans la vie", moments forts et dautres moins intenses ("cest a un reportage ; beaucoup dattente", crit Lefvre), Le Photographe est un album tonnant dans sa forme, et motionnellement trs intense dans ce quil relate. Le dbut dune srie part, prometteuse et qui, lvidence, na pas fini de faire parler.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 27/10/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)