L'actualité du livre
Bande dessinéeet Réaliste  

Elle ne pleure pas, elle chante
de Eric Corbeyran et Thierry Murat
Delcourt - Mirages 2004 /  14.95 €- 97.92  ffr. / 104 pages
ISBN : 2-84789-176-5
FORMAT : 20 x 26,5 cm

D'aprs le roman d'Amlie Sarn.

Les mots pour le dire

Au fil du temps, sur plus dun sicle tout de mme, la bande dessine parvient faire oublier une mauvaise rputation oscillant entre sous littrature et genre btard. Si la bande dessine est  adulte  depuis longtemps, force est de constater que cet tat de fait nest pas forcment admis par tout le monde ; medias et rcepteurs renvoyant - mais sans rflexion ! - limage dun art (cest dans le dictionnaire) destin aux enfants et ces fameux  adulescents , qui na pas forcment mrit sa neuvime place. Des albums comme Elle ne pleure pas, elle chante sont importants pour enfoncer encore un peu plus le clou de la considration. Certes, il y a eu quantit dautres albums, formellement plus russis et qui jouent avec plus daudace et dinvention sur les ressorts narratifs et graphiques du medium. Mais un ouvrage comme celui de Corbeyran et Thierry Murat est de ceux capable de simposer tout le monde, prouvant celui qui ne connat de la bd que la houppette de Tintin et les moustaches dAstrix que la bande dessine est courageuse, forte et sre de ses moyens.

En abordant un thme aussi difficile et douloureux que linceste, les auteurs prouvent donc avec assurance que la bande dessine offre tous les moyens narratifs et dramatiques pour traiter de thmes importants sans tomber dans la caricature ou le survol. Aprs Daddys Girl (Debbie Drechsler, LAssociation) et L'Histoire d'un vilain rat (Bryan Talbot, Vertige Graphic), Corbeyran et Thierry Murat proposent donc une nouvelle variation sur un thme, que lon dit tabou, en adaptant le roman dAmlie Sarn. Le rsultat est russi, sensible et sincre, violent et passionn.

Lhistoire commence lorsque Laura, jeune graphiste dune vingtaine dannes, apprend que son pre vient davoir un grave accident de voiture et quil est maintenant dans le coma. Cest dans lobscurit de la chambre dhpital que Laura viendra alors dfinitivement rgler ses comptes avec cet homme, coupable du pire crime qui soit envers sa fille. On suit le rcit de Laura, mlange de souvenirs douloureux, de scnes intimes, et de colre enfin exprime. Les sentiments sont parfois confus, lamour succdant la haine, la vengeance prenant le pas sur le repli, la violence des mots en cho celle du pre autrefois. Il sagit de parler, de tout raconter, non pas pour oublier videmment, mais pour tirer un trait sur ce pass, lui donner un point final, une conclusion personnelle et non impose par lautre. On suit Laura, son visage ferm et svre, en comprenant ses rages et ses contradictions.

Les mots dAmlie Sarn sont dune grande justesse et, malgr leur crudit et leur implacable signification, ils ne font jamais tomber le rcit dans le sordide ou le dgot qui ferait peut-tre arrter net la lecture. En parfaite entente, les dessins de Thierry Murat jouent la sobrit et la srnit. pur, le graphisme propose une originale et agrable ligne claire aux contours pais, plonge dans de francs aplats de couleurs. Climat doux et soutenu qui vient appuyer la remarquable assurance et lattitude pose dont fait preuve Laura face cet prouvant rendez-vous.

Le pari dadapter le livre dAmlie Sarn en bande dessine tait plutt dlicat, la romancire avouant dans la prface quelle ny croyait pas elle-mme. Le rsultat final compos par Corbeyran et Murat est une trs belle russite.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 05/01/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)