L'actualité du livre
Bande dessinéeet Comics  

Hellboy (tome 9) - L’Appel des ténèbres
de Mike Mignola et Duncan Fegredo
Delcourt - Contrebande 2008 /  17.50 €- 114.63  ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-7560-1417-3
FORMAT : 17,3x26,4 cm

Les bons contes font les bons comics

2008 aura t une belle anne pour les fans de Hellboy. Un deuxime film sur les crans, une nouvelle srie (Hellboy aventures, galement chez Delcourt, reprise de la srie plus grand public et drive du dessin anim Hellboy animated), et deux nouveaux tomes traduits quelques mois dintervalle.

Et ce dernier opus est juste merveilleux ! Mignola au scnario confirme son intention daller plus loin que les conventions, plus loin que les frontires quil stait lui-mme involontairement fixes, enrichissant continuellement son univers dlments merveilleux, dides tranges, le tout brod sur un faux rythme laissant une belle part la contemplation et un certain lyrisme gothique entre deux scnes de castagne explosive. Finis les mchants nazis scientifiques et autres X-files finalement plus proches de notre quotidien (de tlphage ou de lecteur sentend), et devenus comme trop familiers, plus du tout surprenants. En allant chercher linspiration du ct des lgendes du monde, en puisant quelques secrets de fabrication dans les fables ou en dnichant des cratures tonnantes dans les mythes, Mignola fait de sa srie une suite de rcits dfinitivement loigns des modes et des traditionnelles publications du genre. Lauteur voit plus loin que la fantaisie distrayante et ancre son univers dans quelque chose de plus consistant. paul par les folklores quil adapte merveille, Mignola fait de son hros plus quun super hros justement, mais bel et bien une figure lgendaire, un mythe des temps modernes. Et de confrer sa srie une certaine gravit, une posie sombre et solide, une thmatique robuste superposant des concepts lvidence toute sculaire.

Sans chercher rsumer lintrigue, peu complique finalement mais que Mignola samuse enjoliver de textes fleuris et de souvenirs daventures passes, disons seulement que Hellboy va avoir fort faire entre un solide guerrier qui ne peut pas mourir, un congrs de sorcires qui voudraient en faire leur nouveau roi, et le retour de Baba Yaga, la sorcire russe qui le dmon rouge avait autrefois chip un il. Comme dans un conte de fes que lon aimerait se raconter au coin du feu, tout commence lorsque le hros saventure dans une fort sombre la tombe de la nuit. Le reste nest que cratures dmoniaques, invocations diaboliques, animaux qui parlent et divinits extraordinaires. Et au centre de cette cosmogonie fantastique, les Fils de ! et autres Sales connards darme de squelettes de merde crachs par Hellboy nen sont que plus rjouissants.

Un bouleversement signaler, et de taille : Mignola range son crayon, et laisse ses encres noires un nouveau venu, Duncan Fegredo. Mais que les fans ne seffraient pas ! Le dessinateur, plutt inconnu chez nous mais dj remarqu pour Enigma ou Kid Eternity, sen sort miraculeusement, adoptant le style du matre sans le copier, et sans le trahir non plus. Drle de gageure parfaitement releve par cet artiste qui se fond dans la srie avec une aisance magistrale, comme si le bonhomme avait t l depuis le dbut. Les scrutateurs tatillons trouveront les sept diffrences : le trait de Fegredo est plus nerveux, plus laise dans les dtails, les fignolages et les cadrages alambiqus, mais peut-tre aussi plus classique par rapport aux lignes anguleuses et pures de Mignola. Mais lambiance est l et bien l, toujours superbement soutenue par les couleurs monomaniaques de Dave Stewart.

LAppel des tnbres a t pralablement dit tout au long de six comics, publis davril novembre 2007 chez Dark Horse.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 12/11/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)