L'actualité du livre
Bande dessinéeet Comics  

Spiderman, le secret du verre
de Tito Faraci et Giorgio Cavazzano
Panini - Marvel transatlantique 2004 /  10.50 €- 68.78  ffr. / 50 pages
ISBN : 2845383509
FORMAT : 21 x 30 cm

Comics spaghetti…

On associe forcment les super-hros des comics aux Etats-Unis, tant du fait des auteurs que du dcor urbain, nettement influenc par les mgalopoles doutre-Atlantique. Certes, il existe quelques hros europens, dont certains sont mme de vrais russites (le Photonik, de Tota, rdit rcemment par les ditions Delcourt, en tmoigne). Mais dans lensemble, le genre demeure trs amricain. Innovation donc, avec cet album de Spiderman, Le secret du verre : voici une version italienne des aventures de laraigne, preuve que les super-hros supportent aussi bien la traverse de lAtlantique et les dangers de la vieille Europe que ceux du Pacifique et du pays des Mangas.

On retrouve donc Peter Parker, alter ego de Spiderman, en visite Venise pour affaires (les photos dun guide de tourisme). Comme dhabitude, le jeune reporter attire les ennuis comme personne : au cimetire San Michele, il croise le comte Alvise Gianus, un alchimiste des sicles passs, emprisonn dans une gangue de verre, et dont le visage dfigur reflte lme tourmente Or ce noble Vnitien appartenait la famille de laraigne : la rencontre rveille automatiquement le monstre qui schappe de sa gangue et, arm dun sceptre magique, transforme les touristes en statues de verre. Le face--face est invitable, mais le tisseur a du ressort, et nest jamais vraiment en vacances.

Cest un peu court, jeune homme : lalbum intressera peut-tre les fans du tisseur mais il est en partie dcevant. Certes, le graphisme est des plus russis, trs original, proche de Spirou et Fantasio plutt que ple imitation des auteurs habituels. En cela, il offre un regard diffrent et novateur, europen, des hros de comics. En outre et cest mme l son intrt principal lalbum est agrment dun riche cahier annexe o lon assiste llaboration de louvrage (du scnario aux planches finales, en passant par les esquisses et les diverses sources dinspiration des auteurs). Les amateurs de BD se rgaleront dcouvrir les origines du projet et son italianit manifeste (les vues de Venise notamment). Mais le scnario, court, voire tique (dont lauteur est pourtant lun des pres de Dylan Dog, sublime BD italienne morbide souhait !), gche le plaisir des lecteurs. En 22 planches, lhistoire est brosse et le mchant, mdiocre adversaire, rexpdi au cimetire des apparitions fugitives. Spiderman mritait mieux que cette petite escapade en Europe (o lon doit bien disposer de quelques super vilains de taille ?). A quand un tour du monde plus consquent, en quatre-vingts jours ou plus ?

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 14/08/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)