L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Le Tour d’écrou, de Henry James
de Hervé Duphot
Delcourt - Ex-Libris 2009 /  9.95 €- 65.17  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-1397-8
FORMAT : 22,6x29,8 cm

Hallucinations ?

Depuis le film Les Autres, on se mfie des grandes maisons vides et perdues dans la lande Et on a bien raison. lorigine de cette mfiance, un roman majeur du XIXe sicle, Le Tour dcrou dHenry James. Lintrigue est priori simple : une jeune femme, Mrs Griffin, est engage pour devenir la gouvernante de deux orphelins adorables dans un chteau perdu de la campagne anglaise. Une seule consigne : ne pas ennuyer leur tuteur, demeur en ville, qui ne veut rien savoir de ces enfants Les premiers temps sont agrables et Miss Griffin se prend daffection pour ses pupilles mais lapparition inopine dun homme inquitant une fentre, ou dune femme au regard fixe, linnocence un peu factice du garon Miles, en pleine adolescence, les confidences inquites de la cuisinire Un climat angoissant sinstaure Un climat de doute galement : ces apparitions sont-elles des hallucinations, ou une manifestation surnaturelle ? Miss Griffin devient-elle progressivement folle, et paranoaque, convaincue de la noirceur de ses protgs moins que les deux orphelins ne soient les vrais monstres de lhistoire qui sait ?

Louvrage dHenry James est un sommet de la littrature gothique et il faut saluer cette adaptation impeccable dans la collection ex-libris , qui une fois de plus, dmontre que ladaptation des classiques littraires en bande dessine peut tre loccasion dune belle rencontre entre deux auteurs et deux sensibilits, travers le temps. Ladaptation dHerv Duphot est trs russie, jouant sur les couleurs et la monochromie pour figurer les ambiances et les tats desprit de Miss Griffin et de son entourage. Le charme de cet album, cest quil a su laisser une grande place au texte et aux images dHenry James, sans seffacer : il y a de la part du dessinateur une humilit et, dans le mme temps, une assurance dans le dessin et la mise en scne qui font que lensemble produit trs exactement leffet voulu par James. Le lecteur est partag entre la sympathie pour Miss Griffin et un malaise grandissant devant une situation bizarre Une vraie russite et la redcouverte, subtile, dun grand roman.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 31/03/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)