L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les Princes d’Ambre (tome 1) - L’ombre terre
de Nicolas Jarry et Dellac
Soleil - Cherche Futurs 2010 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 2-30200-944-8
FORMAT : 23,4x32,3 cm

Perdu dans les ombres

Corwin, un homme sans pass, se rveille, perdu, sur un lit dhpital. Sur ce point de dpart commence une histoire qui bouleverse tout, jusqu la ralit. Car Corwin a le sentiment dtre surveill, voire prisonnier. Schappant, il part tant la poursuite de sa mmoire quen qute dallis. Pour survivre, il doit comprendre qui il est et qui lui en veut et pourquoi ? Se dcouvrant un frre et une sur, puis dautres, et autant dallis que dennemis, Corwin va devoir senfoncer en lui-mme, et fuir jusqu la ralit pour dcouvrir ce quil est vraiment, un prince dAmbre. Car la Terre, notre monde, nest quune ralit parmi dautres, une ralit que seul quelques individus dous savent fuir, par une magie trange. Mais sur la route, toujours dangereuse dAmbre, on croise des menaces qui nont plus rien dhumaine des chiens monstrueux, des guerriers venus de nulle part, une ville qui nest quun reflet Le vrai monde !

La saga des Princes dAmbre, du regrett Roger Zelazny, est sans doute lun des plus grands cycles de fantasy qui soit, inspir par la mythologie celtique. Un rcit qui exploite une ide forte, vaguement platonicienne : la Terre, entre autres, nest que lombre dune ralit plus forte, Ambre, un royaume fantastique dont la dynastie rgnante a le pouvoir de se dplacer dans les ombres, et daccder ainsi tout ce que limagination peut produire Autant dire une mine dor scnaristique. Si ladaptation de Nicolas Jarry est impeccable, la mise en image est par contre un gchis : apparemment peu au fait de lunivers dAmbre, Dellac ne parvient pas rendre lespce de magie primordiale qui baigne Ambre laquelle ressemble plus une sorte de ville muse pour touristes de lEst, lourde et sans grce. Couleurs fades, architecture paisse mme les personnages sont pesants, loin de la magie des illustrations de Florence Magnin pour les romans (Folio SF). Les visages sont bizarrement faits, peine ralistes, et cela en dpit de quelques trouvailles en terme de mise en scne ou dangle de vue. Contrairement la couverture, trs russie, lalbum est dcevant, combien, pour les fans de Zelazny. Bref, un graphisme qui plombe un scnario pourtant puissant et une srie trs porteuse Dommage !

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 08/02/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)