L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Sous-sols
de Pierre Wazem et Tom Tirabosco
Futuropolis 2010 /  20 €- 131  ffr. / 120 pages
ISBN : 9782754803090
FORMAT : 20x30 cm

Noir c’est noir (et gris, et bleu)

Perdu dans les sous-sol du CERN, avec une meute de chiens fantomatiques aux trousses, une jeune fille en robe lgre se demande bien comment elle est arrive l: du reste, sa vie mme, scande par un sentiment permanent dennui, ne la disposait pas linattendu, en loccurrence de se rveiller dune sieste dans un lieu inconnu et menaant. Heureusement, elle y croise un autre naufrag, un ingnieur galement perdu dans ce sous-sol mystrieux, et qui cherche dsesprment la solution un problme plus vaste, celui de la disparition de la lumire. Car dehors, la lumire a disparu depuis 3 semaines, prcisment, lorsque lacclrateur du CERN sest mis en marche: le monde est livr la nuit et aux lampadaires, une nouvelle fin du monde en somme. Mais pour la jeune fille perdue, la question nest pas l: remuant ses propres souvenirs et un pass dont on devine peu peu les ombres, elle cherche retrouver sa sur jumelle, qui de son ct, est partie en qute dun garon qui sapprte faire un mauvais coup, et braque de son pistolet lpouse de lingnieur perdue. Et de fil en aiguille, tout ce petit monde se retrouve autour dun lourd secret et dune lumire intrieure retrouver.

Dans les mondes de Pierre Wazem et Tom Tirabosco, il fait toujours un peu plus sombre que dhabitude: aprs le trs russiLa Fin du monde, cette errance dans les sous-sols du CERN, et dans un monde o le soleil a disparu est une nouvelle parabole autour de la mmoire, de loubli et de la solitude. Pierre Wazem excelle dans la parabole: autour du thme des traumatismes de lenfance et de la rsilience la capacit assumer un pass traumatique, il dveloppe un rcit trange, fantastique qui joue sur les bas fonds du CERN pour figurer les paysages de lintime. On se souvient des polmiques nes du dmarrage de lacclrateur, et de la peur, manifeste par quelques opposants, de la cration dun trou noir minuscule: surfant sur de telles craintes, Wazem et Tirabosco dmontent les trous noirs qui gisent dans linconscient de chacun, bien plus menaants.

Ct ralisation, le rsultat tmoigne, comme pour louvrage prcdent, dune vritable alchimie entre les auteurs. Le trait de Tom Tirabosco est trs rond, trs doux. Jouant sur une palette rduite aux gris, blanc et bleu, le dessinateur entrane son lecteur dans un univers de pnombre, de semi-obscurit, o la lumire nexiste que par taches et o la couleur blanche elle-mme figure parfois quelque chose de terne. Il y a l une matrise du pastel et de ses subtilits qui impressionne. Et le graphisme est laune de cette ambiance, parfaitement matris: notamment, les dcors pourtant sobres, en terme deffets, dun grand immeuble, dune pice de convivialit, dune caftria ou de sous-sols. Rinterprts par le trait de Tirabosco, tous ces lieux se chargent dmotion, dangoisse, avec, dans le cas des sous-sols, un petit air dinfinitude dprimant. Dcor magistral et spectaculaire mise en scne: on alterne les personnages, on suit les uns ou les autres, certains disparaissent pour rapparatre: un monde de chausse trappes et de brouillard.

Un album aussi sduisant que le prcdent, surprenant bien des gards, et qui une fois de plus, sinscrit dans une veine originale, une bande dessine aux accents oniriques, fantastiques et psychanalytiques. Une russite.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/09/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)