L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les Démons d'Alexia (tome 7) - Chair humaine
de Benoît Ers et Dugommier
Dupuis 2011 /  9.45 €- 61.9  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-28001447154
FORMAT : 21x29 cm

Couleurs: Scarlett Smulkowski

La p’tite bête qui mord…

On lattendait, Alexia, mi sorcire, mi exorciste On lattendait depuis deux ans. Aprs tre entr au CRPS (une institution enqutant sur locculte), avoir trouv son destin dtre double, avoir chapp lemprise de sa mre (une sorcire de Salem) et de son pre (un esprit pouvantablement macho), et prserv sa relation avec son ange gardien, elle aurait mrit de saines vacances. Mais voil, au CRPS, on ne se repose jamais : loccasion dun colloque en Grce, la jeune directrice du CRPS est confronte un phnomne, trange, une le, base militaire, colonise par des furets Rien de bien surnaturel semble-t-il, mais une fois sur place, et face une population de furets aussi intelligente quagressive, Alexia est bien oblige de rviser son jugement. Il y aurait bien un peu de possession l-dedans ! Elle a heureusement quelques allis, en ce monde et dans dautres encore faut il pouvoir communiquer !

Aprs deux cycles trs tendus, o les forces surnaturelles qui gouvernent la destine dAlexia saffrontaient, cet album one shot est plutt une pause : un duel souterrain avec une arme de furets possds, cest prouvant comme un Hitchcock (on se faufile dans des tuyauteries, on explore des glises troglodytes et des cimetires phniciens : une version abri anti atomique du film Cube, une dclinaison du pige, ternel et toujours efficace), mais tout de mme plus reposant que de remettre en cause lquilibre du monde ou bien les plans de Dieu Une aventure sans doute moins surnaturelle , et plus thriller, qui voit apparaitre (pas pour longtemps, hlas) un personnage aussi impressionnant quattachant, Nikis Bref, un album qui explore, toujours avec le mme talent, un monde mi chemin du banal et du surnaturel. Le graphisme de Ers joliment servi par une mise en couleur de Scarlett Smulkowski (on ne parle jamais assez du travail des coloristes, pourtant essentiel dans la dfinition des ambiances) est toujours aussi efficace, de mme que le scnario de Benot Dugommier, lequel ne recule jamais devant la ralit (les tensions entre Alexia et Brnice, les morts de personnages pourtant attachants). On reste dans cette ambiance X-Files (clairement du ct du surnaturel assum) qui fait le charme et loriginalit de la srie, la qualit en plus. En attendant avec impatience la suite donc

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 15/05/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)