L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Trolls de Troy (tome 15) - Boules de poils (1/2)
de Scotch Arleston et Jean-Louis Mourier
Soleil 2011 /  13.50 €- 88.43  ffr. / 48 pages
ISBN : 2-30201-629-3
FORMAT : 23,4x32,3 cm

Trop mignons !

C’est dit, les Trolls de Troy sont tout sauf recommandables : violents, amoraux, carnivores et même humanovores… des bestioles peu fréquentables, si ce n’est de loin, à travers une série bande dessinée par exemple. La solution pour les approcher : la miniaturisation : c’est la mésaventure qui arrive à Teträm et à tout son village, rétrécis magiquement. Il s’agit donc pour Teträm, Waha et les autres de se sortir de ce pétrin en retrouvant les humains responsables de l’affaire… mais pour cela, il faut aller en ville, enquêter, fréquenter les humains, et – réduits à la taille d’une poupée – se faire comprendre et obéir. Pas simple… surtout quand les premiers humains rencontrés sont des escrocs, qui perçoivent immédiatement le potentiel commercial des minitrolls, ou encore qui trouvent ces petites créatures trop mignonnes. Heureusement, le troll a de la ressource et une certaine capacité à mordre pour se faire respecter…

Le charme des Trolls de Troy vient peut être de ce que, en dépit des avanies et mésaventures diverses, ils gardent un ressort constant et une même stratégie de survie : les baffes. Dans ce 15ème tome – une histoire en deux parties – la miniaturisation renvoie les trolls aux aventures de Gulliver. Transportés, en minuscule, dans le monde humain, on se demande comment ils passeraient inaperçus ? Mais le naturel revient au galop et l’aventure continue, bien troussée. Car l’enjeu est de survivre dans un monde de géants doués de pouvoirs magiques, une gageure sans doute, mais rien ne résiste vraiment à un troll, même en réduction. Et une fois de plus, l’ambiance loufoque, les clins d’œil à répétition et l’humour bas de plafond sont au rendez-vous : on s’amuse bien dans ce nouvel opus, à voir Téträm et les siens tomber de Charybde en Scylla, ou plutôt alterner le coffre au trésor et la maison de poupée, courir, lutter, mordre et se démener pour survivre. Le monde de Troy, vu d’en bas : une situation nouvelle, toujours à mi chemin entre fantastique, humour et aventure. Un bon cru : décidément, les histoires longues réussissent aux Trolls.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 22/11/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)