L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Lanfeust Odyssey (tome 5)
de Scotch Arleston et Didier Tarquin
Soleil 2013 /  13.95 €- 91.37  ffr. / 56 pages
ISBN : 978-2-30203-631-4
FORMAT : 23,4x32,3 cm

Une affaire qui roule

Tandis que Lanfeust arpente Troy, accompagné de l’inévitable troll Hébus et de ses cinq épouses, en quête de Rypleh, seul personne à pouvoir l’innocenter de la mort de son ami le sage Nicolède, Lylth, la créature maléfique apparue naguère à Eckmulh continue d’imposer son pouvoir. Les sages d’Eckmulh sont les premières victimes d’une magie sombre qui, peu à peu, envoûte toute la ville. Mais, ce qui semble plus grave, Lylth se nourrit de l’énergie vitale des humains, et particulièrement des enfants… un préalable à l’ouverture de la porte et à l’arrivée sur Troy d’autres créatures du genre. Or – comme d’habitude – le seul à pouvoir s’opposer à cette invasion pernicieuse est déjà occupé à sauver sa propre existence, et, accessoirement, celle du Magohamoth, l’immense créature qui est la source de la magie sur Troy, une créature dont l’énergie magique est mystérieusement aspirée… Le duel entre Lylth et Lanfeust ne saurait tarder, mais le jeune homme, redevenu un humain normal, saura-t-il faire échec à la créature aux pouvoirs dévastateurs ?

On ne se lasse pas des excursions sur Troy : cette fois, et d’une péripétie à l’autre, les lecteurs croiseront des tortues géantes carnivores, un village de pêcheurs perché, des pirates emprisonnés. Ils visiteront l’intérieur du Magohamoth et le temple de Lylth. Comme d’habitude, le scénario d’Arleston ne fait pas dans la demi-mesure, et les héros tombent de Charybde en Scylla, enchaînent les catastrophes et les bagarres épiques (avec, en final, un duel prometteur). Il est vrai que le graphisme de Tarquin ne lésine pas sur les effets, et chaque péripétie débouche sur un décor neuf, un nouvel aperçu de Troy et de sa démesure. Si la qualité de la série demeure inchangée, tant au plan graphique que pour la qualité de l’histoire et des intrigues secondaires, l’esprit par contre devient plus sombre : moins d’humour, moins de gags, plus de drames… ce nouvel opus tient toutes ses promesses, et offre une fois de plus à Lanfeust un adversaire à sa mesure. Une affaire qui roule, toujours aussi plaisante à suivre.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 23/12/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)