L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Donjon Crépuscule (tomes 110 & 111)
de Lewis Trondheim , Joann Sfar , Alfred et Mazan
Delcourt 2014 /  10.95 €- 71.72  ffr. / 48 pages
FORMAT : 22,6x29,8 cm

Haut Septentrion
La Fin du Donjon


978-2-7560-4095-0
978-2-7560-3973-2

Couleurs: Walter


Conclusion

Que faire quand on est la tte dune srie succs, pleine de possibilits et de variations, et alignant un casting prestigieux dauteurs de bandes dessines ? La question a du turlupiner quelque peu Joann Sfar et Lewis Trondheim avant de prendre lultime et sans doute unique bonne solution : tout arrter. Ces deux derniers tomes annoncs sont donc la fin du bout du dnouement, la conclusion dune srie riche et drle qui a su allier humour et aventure, parodie et saga pique, bande dessine dauteur et succs populaire.
Peut-tre y aura-t-il dautres albums, dautres niveaux, on nest jamais labri de rien avec Sfar et Trondheim, mais cette fin en deux volets sonne comme le glas sur lequel on ne reviendra pas.
Logiquement cette fin de srie arrive en bout de chronologie. Ce sont les derniers pisodes du dernier cycle, Crpuscule donc. Deux albums qui se rpondent et qui se droulent en mme temps. Lun (Haut Septentrion) suivant les pripties de Marvin Rouge et Zaktu, lautre (La Fin du Donjon) se focalisant sur le couple phare de la srie, Marvin (lautre, le Roi Poussire) et Herbert. Le principe de ces albums qui se rpondent avait dj t utilis, avec trois rcits, dans les tomes Armaggedon, La Carte Majeure, et Le Noir Seigneur. Cette fois, les rapprochements sont plus discrets, les cases ne se rptent pas mais les deux albums simbriquent idalement. Il est amusant de relire les deux albums en parallle et voir le passage dun album lautre des personnages diffrents moments de laventure.

Pour loccasion et parce que la fin justifie les moyens, les auteurs livrent des rponses des questions longtemps poses et donne un air de tour dhonneur ces ultimes pisodes. On rassemble tous les objets du destin (et dailleurs, au final, quoi sert vraiment cette cl ?), il y a des retrouvailles avec des personnages du pass (Hyacinthe, Zongo, Cormor), il y a des rfrences dautres albums, il y a des Tong Deum en pagaille, une ribambelle de hrauts du temps jadis, et mme les fameux lapins racistes prsents depuis le dbut. On sent lexercice oblig, le tribut ncessaire aux fans et comme un dernier tour de piste avant de tout ranger. Autant le dire, les nouveaux lecteurs de la srie ny comprendront rien, et cest tant mieux puisque tout le principe de Donjon est justement chercher dans sa totalit ; un tout monumental qui sest construit petit petit, album aprs album, une uvre quil faut savoir apprhender et qui peut se dcouvrir de diffrentes manires (par cycles, par dates de parution, par ordre de niveau).

Un mot sur les dessins : cest donc Alfred et Mazan davoir les honneurs de boucler la saga. Les deux font un travail efficace, peut-tre un peu sage. Alfred met de ct ses tics graphiques qui ont fait le charme de son dessin mais qui malheureusement ne sadapte pas aux monstres. Son trait devient du coup moins personnel, joli mais plus passe-partout. De son ct Mazan, qui stait dj attaqu Donjon pour Jean-Jean la Terreur change de style : il adopte un trait au crayon plus doux, relev par les couleurs toujours inspires de lindtrnable Walter. Lensemble est trs lgant, trs agrable.

Les adieux sont toujours difficiles. La couverture du dernier pisode montre ce qui reste du Donjon, quelques ruines grignotes par la vgtation ; des branches, de la mousse et des feuilles cachant peu peu tout ce qui reste de ldifice, lenveloppant doucement dans loubli, mais laissant planer un doux parfum de nostalgie. Les dernires pages du tome 111 voquent le temps qui passe et les exploits lgendaires des hros oublis. Sfar et Trondheim tirent leur rvrence avec panache et audace (il en faut pour conclure une telle srie!). Quimporte maintenant que des questions restent sans rponse, que des trous soient toujours prsents au milieu de cette grande saga. Tout est finalement l, et contrairement ce qui est dit dans ces dernires pages, on reste persuad que ces albums resteront dans le temps. Donjon a dsormais un statut dinbranlable classique.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 29/04/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)