L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les Chroniques de Moriarty (tome 1) - Renaissance
de Sylvain Cordurié et Andrea Fattori
Soleil - 1800 2014 /  13.95 €- 91.37  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-3020435-3
FORMAT : 23,4x32,3 cm

I’ll be back…

Ce quil y a de bien avec les mchants vraiment mchants genre Moriarty
cest quon nest jamais sr quils soient morts. A lissue de la srie
Sherlock Holmes et le Necronomicon, Moriarty disparaissait dans un
rituel, excut sa demande par Holmes, afin de sauver le monde dune
invasion des Grands Anciens (oui, pour suivre cette nouvelle srie qui
croise les univers de Conan Doyle et ceux de Lovecraft, il faut connatre la
prcdente) On retrouve donc Moriarty, exil dans une dimension gouverne
par les Grands Anciens : Moriarty devenu le Necronomicon en personne, la
fois objet de haine et de convoitise pour des cratures qui rvent denvahir
la terre Moriarty qui matrise la magie du Necronomicon et parvient
revenir sur terre, non sans mal. Mais quel est le Moriarty qui revient
dentre les morts ? Est-il toujours lancien gnie du mal ? A moins que son
sjour ne lait transform ? Et que cherche-t-il dsormais sur terre ?

Elle est toujours sympathique, cette srie qui, de croisements en
digressions, explore lunivers lovecraftien avec Holmes et les siens. On est
certes trs loin de Conan Doyle et le scnariste, Sylvain Corduri,
sinspire nettement plus de lunivers de lauteur de Providence (plutt
dailleurs de ses hritiers supposs, notamment celui dun Brian Lumley,
dont on a rcemment rdit les Chroniques de Titus Crow, que du
Lovecraft pur et dur). Mais cest du fantastique bien rythm, avec de la
magie, des promenades entre les dimensions, des artefacts mystrieux, des
sectateurs fous, etc. Bref, de laventure. Le graphisme, sign Andra Fattori
est classique, un peu trop sans doute, mais efficace, tant dans sa
reprsentation du monde des Grands anciens que dans la suite des aventures,
terrestres de Moriarty. Dans cet album bien rythm et efficacement mis en
scne, on ne regrettera que le travail de la couleur, plutt terne, verdtre
(certains personnages ont des visages qui ressemblent des cadavres) et peu
engageant : il y a l un petit effort faire pour redonner la srie un
ton plus pimpant. Sinon, les amateurs de fantastique victorien peuvent y
aller, cest du solide.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 13/10/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)