L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Ralph Azham (tome 8) - Personne n’attrape une rivière
de Lewis Trondheim
Dupuis 2015 /  12 €- 78.6  ffr. / 52 pages
ISBN : 978-2-800-16358-1
FORMAT : 21x29 cm

Le lapin à l’oreille coupée

Que faire quand, au dtour dune qute mal partie, on termine avec des pouvoirs titanesques la tte dun royaume ? On peut faire rgner la justice, traiter le crime au cas par cas, jouer au parfait gestionnaire ou au casse-pieds de servicemais face lennui, le spleen, ce mal pernicieux, rien ne vaut un problme, un gros problme, un ennemi du genre coriace, costaud, efficace. Et quand Ralph Azham, le tout puissant Ralph Azham, se fait avoir (comme un bleu ?) dans un pige tout simple, commence alors une course poursuite digne des James Bond, avec force pouvoirs, bestioles magiques (dont un joli dragon pas commode) et magiciens dpouills Tout cela pour dcouvrir, loin, trs loin, une secte nihiliste qui se dcoupe loreille en signe de refus, et sa chef pas commode, la trs puissante Tilda Pnns Et l, laprs midi du roi Ralph se transforme en un problme pineux, ce genre de problme qui vous mobilise et vous permettent dapprcier, par contraste, les moments de tranquillit. Ce genre de problme qui vous font galement relativiser vos pouvoirs, mme supers, et cette invincibilit qui jusque l semblait plutt sans gale. Dfi relev ?

Revoil Ralph Azham, son cynisme tranquille, ses rpliques fatales et ses titres tirs de la sagesse chinoise et on ne sen lasse pas, tant la srie combine efficacement le got pour le mdival-fantastique, un humour pince sans rire et un sens certain de la priptie. Ce nouveau cycle rsonne brutalement avec lactualit, travers la question de lextrmisme religieux certes, on est trs loin de la ralit et le charme des aventures de Ralph Azham rside plutt dans ce monde onirique, un peu absurde et en mme temps cruel dans son ralisme (on y meurt beaucoup). Mais il y a l un biais pour se poser quelques questions, une manire srieuse de jouer avec la fantasy, et, pour tout dire, un style la fois adulte et fantasque qui fait mouche. Car au-del de la question de la puissance et de linvincibilit (que se passe t-il quand deux tres invincibles luttent ?), cest toute la question des croyances et du mensonge qui se repose, non pas la manire du cycle prcdent, mais sous la forme dun dbat religion/athisme comme si Ralph Azham avait trouv plus radical que lui. Et voil qui augure dun beau et grand cycle la Trondheim, dont le style, dsormais trs fix, fait toujours son effet. Aux amateurs de Ralph Azham comme tous ceux qui aiment la fantasy et les histoires un peu dcales, un plaisir retrouv

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 01/12/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)