L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Donjon Zénith (tome 8) - En sa mémoire
de Joann Sfar , Lewis Trondheim et Boulet
Delcourt 2020 /  11.95 €- 78.27  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2_4130-3766-8
FORMAT : 22,6x29,8 cm

Une enquête d’Herbert

Ce devait être une mission simple. Il suffisait juste à Herbert de se rendre à la cité des Dragons pour informer la mère de Marvin, Alberta, des fiançailles de son fils avec Pirzuine (cf. Hors des remparts). C’est la tradition draconiste et, on le sait, les traditions draconistes sont nombreuses et parfois quelque peu… farfelues. Sauf qu’arrivé sur place, Herbert apprend rapidement la mort d’Alberta, dans des circonstances suspectes. Et comme ce canard est un étranger, le voilà devenu le principal suspect de ce crime. Il lui faudra donc prouver son innocence et se lancer dans une enquête au pays de ces dragons peu commodes et à l’hospitalité modérée.
La tâche est d’autant plus ardue que Marvin finit par débarquer ne se doutant de rien du drame qui s’est joué…

Huitième partie de cette période Zénith, et le Donjon ne semble déjà plus qu’un souvenir. On en parle à peine, le Gardien est absent, et la priorité n’est pas de le récupérer mais bien de s’occuper des fiançailles de Marvin… De fait, voilà un épisode vraiment réjouissant, qui peut se lire à peu de choses près sans avoir forcément en tête toutes les péripéties passées (et futures dans le cas de cette série à part…), et qui ravira les fans notamment en introduisant les personnages d’Orlondow et Gilberto, alors au début de leur apprentissage shamanique…

L’album est une grande réussite et s’inscrit d’ores et déjà parmi les épisodes les plus plaisants à lire de toute la série : drôle et émouvant, avec un récit bien construit et enlevé. On retrouve tout ce qu’on aime dans « Donjon », ses créatures attachantes, sa magie loufoque, ses changements de tons… et le Mal Absolu. Quant à Boulet, il est désormais chez lui, et il enchaîne les pages et les albums parfaitement à son aise avec tous ces personnages et tous ces dragons à dessiner. On adore aussi son travail sur les couleurs qui apporte à chaque page une belle ambiance, un cachet supplémentaire.

Un bel album donc, qui nous fait nous réjouir une fois de plus du retour de la série après une fausse fin.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 18/11/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)