L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les Armées du conquérant
de Jean-Pierre Dionnet et Jean-Claude Gal
Les Humanoïdes associés 2004 /  13.90 €- 91.05  ffr. / 64 pages
ISBN : 2731663413
FORMAT : 24 x 32 cm

Les affres de la conquête

Les lecteurs nostalgiques de Mtal Hurlant vont pouvoir hurler de joie : les Humanodes associs rditent un album original, prcurseur dune certaine heroic fantasy   la franaise  une poque o les Etats-Unis dominaient le genre de manire hgmonique. En effet, Les Armes du conqurant date de 1981 mais le mot  dater  est incongru, car il faut constater demble que lalbum na pas vieilli, mme sil demeure marginal par rapport aux productions du moment et se rapproche plus, par son ct sombre et violent, des romans de Robert Howard et notamment du monde de Conan le Barbare.

Compos de cinq rcits sans lien particulier, si ce nest ce monde envahi par un mystrieux conqurant et son invincible arme, lalbum dveloppe un univers particulier, mdival fantastique, o la sorcellerie ctoie les tigres dents de sabre, o il existe des villes maudites, o la mer est encore un espace mystrieux et dangereux. Dans chaque histoire, les hros sont des soldats de cette arme multiforme aux prises avec des ennemis inattendus, des situations bizarres, des sentiments ambigus. Le dcor est toujours diffrent (une cit vivante, lantre dun sorcier, une rgion confronte une pidmie, un port esclavagiste), mais lambiance est chaque fois intense et russie. Le contexte, ainsi soign, fait encore davantage ressortir les histoires. Marqu par un rel humour noir et un lger cynisme, le scnario de Jean-Pierre Dionnet se laisse lire avec plaisir : chaque rcit se conclut de manire philosophique, plus ou moins morale, non sans une certaine cruaut, comme une parabole de la conqute et de ses dangers.

Le style du regrett Jean-Claude Gal (dcd en 1994), trs inspir du dessinateur amricain Richard Corben (la srie Den, Ogre chez les Humanos, qui seraient bien inspirs de republier tout cela !), reste dune qualit et dune efficacit indniable, que renforce le travail du coloriste. Avec un got du dtail quasi maniaque qui donne lunivers du conqurant une cohrence et un ralisme manifeste (un peu comme la srie Alix, mais dans une version fantastique), Jean-Claude Gal signait un album original, particulirement russi, dont il faut regretter quil nait pas eu de suite. Les meilleures choses ont certes une fin, mais celle-l est arrive un peu trop vite.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 07/08/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)