L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Hellboy, Histoires bizarres (vol. 1)
de collectif
Delcourt - Contrebande 2004 /  12.50 €- 81.88  ffr. / 128 pages
ISBN : 2-84789-545-0
FORMAT : 18 x 27 cm

L’enfer, c’est les autres

Attention lachat compulsif ! Derrire une couverture trompeuse dessine par Mike Mignola se cachent treize courtes histoires mettant en scne Hellboy, le dtective du paranormal, vu par diffrents auteurs. Si le crateur du diable rouge est linstigateur de ce projet collectif, il ny a pas particip directement. Autant dire que la dception sera grande chez celui qui pense trouver des pisodes indits crits et dessins par Mignola. Car mme si le niveau des nouvelles rassembles ici est parfois honorable, il natteint jamais celui de la version originale. Nous sommes l dans le domaine de lhommage, qui frle le plus souvent celui de lanecdotique... Il sagit pour chacun des auteurs prsents de sapproprier le temps de quelques pages un personnage qui nest pas le sien, un univers, au risque de se prendre les pieds dans le tapis. Et effectivement, quelques passages de ce recueil feront grincer des dents le fan acharn de la srie Hellboy, tout comme le lecteur le plus indulgent.

On pourrait penser que les auteurs qui se sortent le mieux de ce dfi sont ceux qui prendront le contre-pied radical des rcits de Mignola ou joueront la carte de la parodie. Mais, pour un pisode trs drle de Bob Fingerman (Hellboy face un ennemi implacable : un distributeur de boissons !), le reste tourne plutt court. Mme le talentueux Roger Langridge, auteur anglo-saxon prolifique et pourtant encore inconnu dans nos contres, ne parvient pas sortir son pingle du jeu, embarqu dans un rcit pataud et maladroit.

Incontestablement, le principal problme vient des scnarios. Limits par le nombre de planches et ayant la contrainte de sadapter un univers parfois aux antipodes du leur, les auteurs livrent des rcits dans lensemble plats et peu inspirs. Quelques-uns, sans doute pour se dmarquer, choisissent de revenir sur la mythologie Hellboy et creusent une facette dun personnage secondaire, mais l non plus le rsultat nest pas convaincant : les rfrences prcises la srie resteront obscures aux non-initis, et les connaisseurs aviss ne feront que passer leur chemin avec un sentiment mlangeant ahurissement et consternation. Les prtextes narratifs ds lors rduits au minimum, le dangereux parcours dquilibriste entre hommage et vision personnelle commence, sans filet hlas.

Pour se rattraper, restent alors les dessins : treize graphistes expriments et de tous horizons qui confrontent leur style propre lunivers si particulier faonn par Mignola. Avec son corps entirement rouge, ses cornes scies, son poing dmesur et ses pattes de bouc, Hellboy est un personnage qui se prte facilement aux stylisations les plus varies, et chaque dessinateur prend du plaisir en donner ici sa vision personnelle. Le rsultat est parfois surprenant, toujours intressant. Hellboy est ainsi pass la sauce cartoon, aux crayons de papier, aux teintes rose bonbon, au pinceau rappelant Dupuy & Berberian (original pisode dAndi Watson), la gouache paisse ou un trait sec et nerveux comme celui dAlex Maleev. (Ce dernier, en compagnie de Matt Hollingsworth, signe dailleurs ce qui est sans doute lhistoire la plus russie du recueil, l o lesprit Hellboy se conjugue merveille avec une posie noire et morbide.)

Sans doute, lhommage aurait t plus sduisant sil avait t rsum un simple portfolio comme celui trs russi qui clture le prsent ouvrage. Un complment dispensable la srie officielle donc, et il ne reste plus qu souhaiter que le prochain volume collectif, dores et dj annonc par Mignola, fasse oublier cette premire dception.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 20/11/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)