L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Prestige de l'uniforme
de Hugues Micol , Loo Phui Phang et Ruby
Dupuis - Double Expresso 2005 /  15 €- 98.25  ffr. / 80 pages
ISBN : 2800137231
FORMAT : 22 x 30 cm

La métamorphose

Paul Forvolino est un minable. Du moins, cest lui qui le dit. Paul est chercheur biologiste chez Mtacorp, laboratoire pharmaceutique gant. Il porte une blouse grise, ce qui signifie quen tant quemploy subalterne, il doit toute sa vie lentreprise et ses suprieurs : les blouses vertes dabord, qui ne lui parlent pas, les blouses jaunes ensuite, qui ignorent son existence, et enfin les blouses rouges, qui ne se penchent sur son misrable sort quafin de rflchir au moment le plus judicieux pour son licenciement.

Paul a encore quelques amis, de moins en moins nombreux, dans les yeux desquels il peut nouveau lire tout le mpris que suscite son existence malheureuse demploy laborieux et dvou, ses doubles journes de travail, son salaire minable et la perptuelle menace de mise la porte qui pse sur lui. Enfin, Paul a une femme et une fille. Rbecca, sa femme, est une sorte dinfirmire ne, jamais si heureuse que lorsquelle peut soulager et plaindre son loser de mari ; si dvoue en fait quelle veut surtout viter quil ne change... sans quoi sa propre vie deviendrait elle aussi inutile. Sa fille Zo est juste une petite fille de 4 ans comme une autre, qui aime les chiens, les maisons Playmobil, qui voudrait voir plus souvent son papa pour quil la borde le soir, et qui, lorsquon lui laisse des crayons, dessine rgulirement son enterrement, ou celui de son pre.

Paul Forvolino aime tre un minable. Chez Mtacorp, il est un pion, un maillon de la chane, il aime tre dvou, courber lchine, tre celui quon martyrise. En fait, la seule qui lintresse vraiment, ce sont les lichens sur lesquels il travaille. Le lichen est le fruit de la symbiose entre une algue et un champignon, en combinant leurs proprits, ils crent un organisme infiniment plus rsistant, explique-t-il avec dvotion. Jusquau jour o un nouveau Paul Forvolino apparat, plus beau, plus dynamique, plus positif : le voil qui fait gagner de largent au laboratoire, qui monte en grade, qui soccupe de sa fille, fait des cadeaux ses parents, paye des vacances sa petite famille Mais o va-t-il puiser toute cette nergie, lui jadis si mdiocre, qui maintenant puise son entourage et ses collgues ? Et quest-ce que cette tache verte qui dforme si curieusement sa main ? Et pourquoi a-t-il maintenant besoin de se couvrir et de se protger ce point du soleil ? Et pourquoi a-t-il besoin de disparatre des heures, la nuit, dans sa cave ?

On connaissait dj les encres infiniment sombres et dures de Hugues Micol (Les Contes du 7me souffle, Chiquito la muerte) ; son trait noir et heurt fait ici merveille : latmosphre est sombre et envotante, les visages des amis et des collgues sont grimaants et odieux souhait ; bien servies par les couleurs comme teintes de Ruby, les transformations du corps de Paul sont aussi inquitantes que possible. On ne connaissait pas en revanche, la scnariste Loo Hui Phang, qui savre doue. Trs bien crit, dune construction matrise de bout en bout, le rcit captive demble et impose son ambiance noire et dsabuse ds la premire ligne. Dans un genre fantastique souvent strotyp, il introduit avec bonheur la narration la premire personne et le ton amer du polar, et ce lintrieur dune peinture de murs continuellement convaincante. Une russite.

Jean-Baptiste Perret
( Mis en ligne le 29/09/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)